1 939 829 visites 9 visiteurs

Coupe de France : Mouterhouse veut "en profiter"

23 septembre 2017 - 09:38

Pensionnaire de Régional 4, Mouterhouse affronte ce samedi Sarreguemines, qui évolue quatre divisions au-dessus. Malgré l’affiche déséquilibrée, l’entraîneur-joueur David Mikelbrencis affirme aborder cette rencontre sans pression.

Quarante kilomètres et quatre divisions séparent Mouterhouse de Sarreguemines. Ce samedi, les deux clubs seront réunis sur la même pelouse pour un affrontement a priori déséquilibré à l’occasion du quatrième tour de la Coupe de France. « Pour un petit village comme nous, c’est un événement », reconnaît le président Jean-Luc Ketterlé. « C’est une équipe de grand niveau, embraye son entraîneur-joueur, David Mikelbrencis. On n’attendait pas ça si tôt. Pour certains, c’est le match de leur vie. »

En fait, Sarreguemines a pris une telle dimension ces dernières années, avec ses belles épopées en Coupe de France, qu’affronter le SFC revient presque à affronter un club professionnel. Les hommes de Sébastien Meyer ont bien battu Valenciennes, Dijon ou Reims il y a peu de temps… « Ils ont sorti des équipes de L2, peut-être qu’on arrivera à les sortir. On ne montera pas sur le terrain pour perdre », promet Mikelbrencis.

Mikelbrencis connaît bien Sarreguemines

Le successeur de Brice Ananicz, parti cet été, a lui-même évolué à Sarreguemines au début des années 2000. De ses trois saisons passées au stade de la Blies, il garde « de très bons souvenirs ». « Je connais bien le président Christophe Marie, qui était déjà là. Le club a bien évolué depuis, c’est devenu un grand club amateur. Mais on ne lui fera pas de cadeau ! », sourit le libero de 38 ans.

Ces dernières années, Mouterhouse a connu déjà quelques belles affiches au quatrième tour. Magny il y a trois ans, Sarrebourg la saison passée. À chaque fois, l’obstacle avait été trop grand. « La messe est dite, prédit même le président Ketterlé. Nous, on a une équipe très jeune. On verra… »

« On va faire notre match »

David Mikelbrencis, lui, est plus confiant. Son équipe, pensionnaire de Régional 4, va évoluer « sans pression » selon lui. « Il faut en profiter, on n’aura peut-être plus l’occasion de rejouer contre une équipe comme ça. On va faire notre match. »

Qui sait, Sarreguemines a bien démontré qu’en Coupe de France, tout est possible. Et si Mouterhouse, petit club d’un village d’à peine 300 habitants, parvenait à sortir une équipe de National 3 qui vise les 32es de finale ? Ce serait fou…

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

Mehdi Med a pronostiqué SFC Saison 2017-2018 environ 4 heures
SFC Saison 2017-2018 : nouvelle journée environ 12 heures
1-1
VIGNEULLES HF E. / SFC Féminines à 11 environ 13 heures
VIGNEULLES HF E. / SFC Féminines à 11 : résumé du match environ 13 heures
2-2
RENAISSANCE S. AMANV / SFC2 1 jour
RENAISSANCE S. AMANV / SFC2 : résumé du match 1 jour
12-2
SFC Féminines PH à 8 / MORSBACH US 1 jour
SFC Féminines PH à 8 / MORSBACH US : résumé du match 1 jour
Florian Schmitt, Ced Hoy et 5 autres personnes ont pronostiqué SFC Saison 2017-2018 3 jours
National 3 : le match de la survie pour le FC Metz et Epernay 3 jours
Paroles de coach #27 5 jours
SFC vs AS PAGNY S/MOSELLE ( 5-2 ) : nouvelles photos 5 jours
SFC vs AS PAGNY S/MOSELLE ( 5-2 ) 5 jours
1-7
GOETZENBRUCK ECF 08 / U13-2 5 jours
GOETZENBRUCK ECF 08 / U13-2 : résumé du match 5 jours

PAROLES DE COACH

« La victoire contre Pagny valide définitivement notre maintien. Le SFC jouera pour la sixième année consécutive en National 3 et c’est le principal!

L’objectif est atteint et il faut s’en réjouir tant le championnat a été difficile cette année. Quand je vois les équipes qui vont descendre ou se battent encore pour ne pas descendre, il faut le savourer.

Si on m’avait dit lors de la trêve hivernale qu’on aurait été maintenu à une journée de la fin, j’aurais signé des deux mains! Je tiens à féliciter tous les acteurs de ce maintien.

Maintenant on va aller à Mulhouse pour prendre du plaisir et pour finir à la plus haute place possible. Une place dans le top 5 serait magnifique... Et ensuite on pensera à la suite... »

Sébastien MEYER, coach SFC