2 140 280 visites 17 visiteurs

Week-end "team building" dans les Vosges pour le SFC !

10 janvier 2018 - 16:37

Le club sarregueminois est parti tout le week-end en stage de cohésion dans les Vosges. Au programme : balade en raquettes, bataille de boules de neige et raclette. Une franche réussite selon l’entraîneur Sébastien Meyer.

Habituellement, à cette époque de l’année, Sarreguemines est occupé par la Coupe de France. Pas cette saison. Le club faïencier a quitté la compétition depuis longtemps déjà (défaite au 6e tour contre Biesheim). Sébastien Meyer et ses hommes en ont donc profité, samedi et dimanche, pour s’offrir un stage de cohésion dans les Vosges. Le but ? «  Resserrer les liens  » entre les joueurs, expose le technicien.

«  Avant la trêve, on a fait le bilan de la première partie de saison avec mon staff. On en a conclu que si on n’est pas assez performant, c’est avant tout une question d’état d’esprit, qui n’est pas à la hauteur. Habituellement, on partait au mois d’août, mais pas cette année. J’ai donc d emandé au président de partir cet hiver  », Sébastien Meyer.

Une fois l’accord du président Marie obtenu, Sébastien Sagrafena, l’adjoint de Meyer, a mis le projet sur pieds et les Mosellans ont donc passé deux jours à la Bresse.

« Un comportement d’enfants »

Au programme : balade en raquettes, construction d’igloo, jeux de société et raclette. «  On est parti dans un grand gîte avec 25 joueurs et le staff. Je ne voulais pas d’hôtel, mais un endroit où les joueurs aient des responsabilités. Ce sont eux qui se sont occupés de la vie du gîte : la cuisine, la vaisselle, le ménage  », énumère le technicien.

Sans chaussures de foot, laissées à la maison, les Sarregueminois se sont donc pris en main. Une franche réussite, selon leur entraîneur. «  Le samedi après-midi, on a fait des activités en équipe. Il y avait un vrai esprit de compétition et l’ambiance est montée au fur et à mesure. Cela s’est terminé par une bataille de boules de neige. Je leur avais dit d’avoir un comportement d’enfant.  »

Au vu des photos publiées sur les réseaux sociaux, les joueurs semblent avoir adhéré au discours de leur entraîneur. «  Ils se sont bien lâchés , confirme Meyer. C’était positif, riche et intense. Tout le monde a joué le jeu.  »

Reste à espérer que cela se traduise par une deuxième partie de saison plus fructueuse sur le plan comptable. «  Sinon, ce stage n’aura servi à rien.  » Début de réponse le 27 janvier pour la reprise du championnat contre Strasbourg.

Source : Le Républicain Lorrain
Crédit Photo : Team SFC

Commentaires

PAROLES DE COACH

« Comme je l’avais annoncé toute la semaine à mes joueurs, nous sommes tombés sur une très bonne équipe d’Achen qui nous a posé des problèmes. J’ai longtemps hésité à laisser des garçons au repos (Wengert, Adebayo, Coignard, Dekoun, Mohammed, Steininger plus M’Barki sur le banc), mais j’ai confiance en l’ensemble de mon groupe et notamment en certains joueurs qui avaient eu moins de temps de jeu en N3 depuis le début de saison.

Même si je n’ai pas apprécié la prestation d’ensemble dans le contenu, l’expérience que j’ai de la Coupe de France me dit que le plus important dans cette compétition est d’être dans le chapeau au tour suivant. Nous sommes souvent passés par des trous de souris avant de faire des exploits. Il faut faire preuve d’humilité dans cette compétition, car les petites équipes n’existent pas. Nous sommes bien placés pour en parler.Bravo à l’équipe d’Achen qui devrait jouer au niveau supérieur l’an prochain si elle répète ce type de prestation.

Enfin, L’ensemble du club souhaite dédier la qualification à Freddy, notre cuistot, qui nous a quittés dans la nuit de vendredi à samedi, quelques heures seulement après avoir régalé une quarantaine de convives au stade de la Blies. On ne t’oubliera pas Freddy! Merci pour tout... »

Sébastien MEYER, coach SFC