1 945 225 visites 8 visiteurs

National 3 : Haguenau vs SFC : un duel de buteurs

21 avril 2018 - 08:25

Sarreguemines - Haguenau ce samedi, c’est un duel entre les deux équipes en forme du moment mais aussi une opposition entre le Mosellan M’Barki et l’Alsacien Giesi, les deux meilleurs buteurs du groupe.

Un temps mal en point au classement, à l’automne pour Haguenau et au cœur de l’hiver pour Sarreguemines, les deux clubs ont pu compter sur leurs buteurs pour relever la tête : avec 14 buts en championnat, le Sarregueminois Hassan M’Barki n’est devancé que par l’Haguenovien Cyril Giesi (17 buts). « Ce sont deux vrais buteurs, ils ont ça en eux », témoigne Michel Lê, le capitaine d’Amnéville, qui les a affrontés tous les deux cette saison. Pourtant, leur jeu n’est pas le même.

M’Barki sait tout faire

Contrairement à Giesi, et c’est peut-être ce qui rend son bilan encore plus impressionnant, M’Barki ne joue pas avant-centre. Au SFC, il est plus souvent en soutien de Seydou Simpara. Avant de marquer, c’est surtout lui qui organise le jeu de son équipe. S’il n’a pas trouvé la faille lors des deux matches contre Trémery, le capitaine sarregueminois a impressionné Stéphane Léoni. « Même s’il a Ruiz et Babit a côté de lui, deux très bons joueurs, il fait la moitié du boulot offensif de l’équipe. Il marque et fait marquer. Quand il ne joue pas, Sarreguemines, ce n’est pas la même chose… », assure le coach du FCT. « Il est très complet, bon de la tête, dos au jeu et face au but. Il peut faire la différence sur plein de choses. » Même sur les touches puisqu’il est préposé à l’exercice à l’approche du but adverse.

Il est donc au service du collectif, peut-être au détriment de son jeu puisqu’il pêche parfois face au but. « Il lui faut des fois deux ou trois occasions avant de marquer », concède Léoni.

Clinique Giesi

Ce qui n’est pas le cas de Cyril Giesi. Avant-centre par excellence – « il participe moins au jeu que M’Barki », dixit Léoni  –, l’Alsacien est très adroit devant le but adverse. « C’est le vrai attaquant. Il est toujours là où il faut », détaille Léoni. Contre Trémery, le 31 mars, c’est lui qui a éteint les espoirs mosellans en inscrivant un doublé avant la pause (5-1). « Il est clinique, il ne lui faut pas deux occasions pour marquer. »

« C’est souvent lui qui débloque les situations », reprend Léoni, qui ose même : « C’est le meilleur attaquant de la division. Il est adroit, il va vite. Comme M’Barki, il a les qualités pour jouer plus haut. M’Barki, c’est un créateur et Giesi, un finisseur. »

Source : Le Républicain Lorrain

 

Commentaires

3-3
NEUFGRANGE SILTZHEIM / U13-2 environ 3 heures
NEUFGRANGE SILTZHEIM / U13-2 et NEUNKIRCH AS / U19-2 : résumés des matchs environ 3 heures
2-0
NEUNKIRCH AS / U19-2 environ 3 heures
4-3
U15-2 / COCHEREN ROSBRUCK environ 3 heures
U15-2 / COCHEREN ROSBRUCK : résumé du match environ 3 heures
2-1
U15-1 / JARVILLE environ 4 heures
U15-1 / JARVILLE : résumé du match environ 4 heures
BRUNO TISON a pronostiqué SFC Saison 2017-2018 environ 15 heures
Les U13-2 Champions ! 3 jours
Denis Spohr a pronostiqué SFC Saison 2017-2018 3 jours
0-2
SARREBOURG FC / U17-2 4 jours
SARREBOURG FC / U17-2 : résumé du match 4 jours
0-2
SARREBOURG FC / U17-2 4 jours
SARREBOURG FC / U17-2 : résumé du match 4 jours
National 3 : Lunéville, encore une chance au grattage ! 4 jours

PAROLES DE COACH

« La victoire contre Pagny valide définitivement notre maintien. Le SFC jouera pour la sixième année consécutive en National 3 et c’est le principal!

L’objectif est atteint et il faut s’en réjouir tant le championnat a été difficile cette année. Quand je vois les équipes qui vont descendre ou se battent encore pour ne pas descendre, il faut le savourer.

Si on m’avait dit lors de la trêve hivernale qu’on aurait été maintenu à une journée de la fin, j’aurais signé des deux mains! Je tiens à féliciter tous les acteurs de ce maintien.

Maintenant on va aller à Mulhouse pour prendre du plaisir et pour finir à la plus haute place possible. Une place dans le top 5 serait magnifique... Et ensuite on pensera à la suite... »

Sébastien MEYER, coach SFC