2 034 398 visites 12 visiteurs

Les confessions de Saïd IDAZZA

4 juillet 2018 - 16:09

Passé par Marienau, Petite-Rosselle, Amnéville ou encore Sarreguemines, Saïd Idazza vient de signer professionnel à Giresunspor (D2 turque), en provenance de Concarneau (National). L’attaquant de 29 ans revient sur son parcours et se livre sur le projet de son nouveau club.

Dans la région, vous avez connu Amnéville, Sarre-Union et Sarreguemines. Que retenez-vous de ces années-là ?

À Amnéville, j’ai fait deux bonnes saisons, on a fait un beau parcours en Coupe. À Sarre-Union, ça s’est très bien passé aussi, avec quinze buts en une saison. À Sarreguemines, j’ai inscrit 13 buts et on a fait un beau parcours en Coupe aussi, avant l’élimination face à Granville en seizièmes de finale de Coup de France. Je pense avoir laissé de bons souvenirs partout où je suis passé, je suis plutôt satisfait.

Sébastien Meyer, qui vous a formé à Marienau, vous a fait venir à Sarreguemines. Quelques mots à dire à son sujet ?

C’est un très bon coach. Il m’a fait progressé, il m’a fait signer à Sarreguemines. Ça s’est très bien passé, on a eu une bonne collaboration.

En 2016, vous quittez Sarreguemines pour Concarneau. Pourquoi avez-vous fait ce choix ?

Je voulais connaître quelque chose de différent, j’estimais que j’avais un peu fait le tour ici et que les  clubs pros de la région ne m’ont jamais fait confiance. J’ai donc préféré aller voir ailleurs.

Vous avez découvert le National pendant ces deux saisons à Concarneau. Quelles différences avez-vous ressenti avec le National 3 ?

J’ai senti beaucoup plus d’intensité, beaucoup plus d’impact, ça va beaucoup plus vite. Il m’a fallu un petit temps d’adaptation parce que ça changeait de ce que j’avais connu, mais après, ça allait tout seul.

À 29 ans, vous allez enfin découvrir le monde professionnel, en D2 turque, avec Giresunspor. Pourquoi avoir choisi cette destination ?

J’avais des contacts en Ligue 2 et aussi en Turquie. Mon rêve était de signer pro. Signer pro dans un pays musulman en tant que musulman, c’est extraordinaire. Ça a été un des facteurs déterminants dans mon choix.

Quel est le projet du club ?

Le club a fini en milieu de tableau la saison dernière, ils se sont un peu écroulés en deuxième partie de saison. Nous sommes déjà quatre étrangers avec Sangaré, William Sery et Fatih Atik. Les dirigeants veulent en recruter encore trois, puisque le règlement autorise 7 étrangers. L’objectif est de jouer la montée.

Il se dit souvent que, sans vos blessures, vous auriez découvert le niveau professionnel plus tôt. Qu’en pensez-vous ?

Je pense qu’à 22-23 ans, quand j’étais en sélection espoirs du Maroc, j’aurais pu signer professionnel. J’avais des contacts. Malheureusement, je me suis blessé. C’est mon destin, c’est comme ça. J’ai signé pro aujourd’hui et j’en suis très heureux. Je reviens de loin.

Source : Actufoot 57
Crédit photo : Giresunspor

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 9 Dirigeants
  • 17 Entraîneurs
  • 3 Arbitres
  • 27 Joueurs
  • 123 Supporters