2 135 354 visites 11 visiteurs

National 3 : Opération reconquête à Amnéville

29 août 2018 - 10:02

Amnéville et Sarreguemines s’affrontent ce mercredi dans un match qui pourrait déjà avoir des conséquences importantes. Les deux seules équipes mosellanes du groupe voient une belle occasion de se (re)lancer.

Un match nul et une défaite. Voici le maigre bilan d’Amnéville et de Sarreguemines après deux journées de championnat. De quoi déjà agacer Cédric Léonard, l’entraîneur amnévillois. « Ce n’est pas conforme à nos attentes mais c’est clairement mérité. On doit avoir une réaction immédiate, je l’ai fait comprendre à mes joueurs… », lance-t-il.
Après le match nul à domicile face à Sarre-Union (1-1), le CSOA s’est « fait manger dans l’agressivité et dans les duels » samedi dernier à Troyes (2-0). La réception du SFC peut-il permettre aux Amnévillois de se relancer ? L’an dernier, le match avait tourné en faveur des Sarregueminois (1-2)... « Je ne fais pas une fixation sur le match de l’année dernière », coupe Léonard. « On doit rester maître à domicile, peu importe l’adversaire que l’on a en face. »

« On a déçu les supporters »

Malgré quelques circonstances atténuantes, le constat est presque le même du côté de Sarreguemines. Le match nul à domicile (2-2) face à Épernay mais surtout la lourde défaite lors du derby face à Sarre-Union samedi dernier (4-1) ont déplu à Sébastien Meyer. « Ce n’est pas bon du tout, on ne met pas les ingrédients qu’il faut, pas la créativité
nécessaire. Face à Sarre-Union, on a fait un non-match et on a déçu les supporters… » analyse le coach du SFC. Une explication à cela : la préparation, tronquée à cause d’un effectif trop rarement au complet. « On a beaucoup de soucis d’effectif, plusieurs joueurs étaient blessés et d’autres attendaient des papiers officiels pour pouvoir jouer »,
ajoute Meyer.

À Amnéville, les Sarregueminois s’attendent en tout cas à un match rude et engagé. « Ce sera difficile, nos adversaires auront aussi à cœur de se réveiller. C’est une équipe de grande qualité. À nous de jouer notre jeu et de prendre notre envol », conclut le coach des bleus

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

« Comme je l’avais annoncé toute la semaine à mes joueurs, nous sommes tombés sur une très bonne équipe d’Achen qui nous a posé des problèmes. J’ai longtemps hésité à laisser des garçons au repos (Wengert, Adebayo, Coignard, Dekoun, Mohammed, Steininger plus M’Barki sur le banc), mais j’ai confiance en l’ensemble de mon groupe et notamment en certains joueurs qui avaient eu moins de temps de jeu en N3 depuis le début de saison.

Même si je n’ai pas apprécié la prestation d’ensemble dans le contenu, l’expérience que j’ai de la Coupe de France me dit que le plus important dans cette compétition est d’être dans le chapeau au tour suivant. Nous sommes souvent passés par des trous de souris avant de faire des exploits. Il faut faire preuve d’humilité dans cette compétition, car les petites équipes n’existent pas. Nous sommes bien placés pour en parler.Bravo à l’équipe d’Achen qui devrait jouer au niveau supérieur l’an prochain si elle répète ce type de prestation.

Enfin, L’ensemble du club souhaite dédier la qualification à Freddy, notre cuistot, qui nous a quittés dans la nuit de vendredi à samedi, quelques heures seulement après avoir régalé une quarantaine de convives au stade de la Blies. On ne t’oubliera pas Freddy! Merci pour tout... »

Sébastien MEYER, coach SFC