1 613 186 visites 12 visiteurs

Remise de matériel par la Ligue Lorraine de Football

Le respect au cœur de la visite de la Ligue de football

Hier, une délégation de Ligue de Lorraine de football a remis officiellement du matériel à la section football du lycée Jean-de-Pange. C’était l’occasion de revenir sur le voyage en Uruguay de deux lycéens de la section.

C’ est un nouveau challenge pour le lycée , reconnaît Daniel Viennet, proviseur du lycée Jean-de-Pange au sujet de la section football. La remise du matériel, offert par le Ligue de Lorraine de football, est une consécration pour la mise en place de cette section. »

Hier, plusieurs représentants de la Ligue de Lorraine de football, de la ville, du conseil régional et du club de football de Sarreguemines s’étaient réunis au lycée Jean-de-Pange. Ils ont remis ballons et chasubles aux élèves de la section football et à leurs encadrants. Le proviseur en a profité pour rappeler les conditions de l’installation de cette nouvelle spécialité, ainsi que ses attentes vis-à-vis des 15 élèves qui la suivent. « Ce projet allie des exigences scolaires et sportives », a insisté Daniel Viennet.

Ces exigences ont été répétées par les autres intervenants. « Le footballeur reste assez décrié, donc il faut chasser cette image , a demandé René Lopez, président de la Ligue de Lorraine de football. L’Education Nationale et le sport ont un rôle important à jouer dans l’accompagnement de ces adolescents pour devenir des hommes. » Fernand Rachel, vice-président délégué de la Ligue de Lorraine de football, a averti les élèves de seconde : « La carrière de footballeur est courte donc faites attention, pensez à l’avenir. Cela passe essentiellement par les études que vous ferez. »

« Pas le même football »

L’accent a été mis également sur le comportement de ces lycéens, qu’ils souhaitent exemplaire. C’est sur ce critère de bonne attitude, notamment, que Ludovic Fossati et Benoît Zimmer ont été choisis pour participer à la Coupe du monde des programmes sociaux en Uruguay. Du 12 au 25 mars, avec d’autres jeunes footballeurs de la région, et des équipes de plusieurs pays, ils ont joué plusieurs matches et participé à diverses visites.

« Le premier jour, nous sommes allées dans un club de quartier pour leur apporter des équipements , raconte Benoît Zimmer. Ils n’avaient rien, ils jouaient pieds nus et cela m’a marqué. » Son camarade approuve et souligne la différence de style de jeux. « Leur niveau est très physique , précise Ludovic Fossati. Ce n’est pas le même football donc c’est dur de comparer. » Les deux garçons ont apprécié de mêler le côté sportif au côté extra-sportif, lors de cette expérience. « Certains jeunes avaient un meilleur niveau, cela nous a fait apprendre , témoigne Benoît Zimmer. Le dialogue était compliqué, mais nous avons réussi à nous faire comprendre. »


PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC