1 609 785 visites 20 visiteurs

Montbronn As
Championnat
2
2
26 mai 2013 15:00
  • Ensoleillé
  • Sec
  • Faible
Pelouse naturelle
15:00 - 26 mai 2013
NC
NC
NC

 

Promu en CFA 2 et leader intraitable tout au long de la saison, Sarreguemines a été accueilli par une haie d’honneur, dressée sur le terrain par les joueurs de Montbronn. Cette partie déséquilibrée sur le papier s’est aussi disputée sous une pluie incessante, ce dimanche, autour de débats serrés, toujours ouverts et menés dans un excellent esprit.

D’emblée, les vingt-deux acteurs ont imprimé un rythme intense. Dès la première minute de cette rencontre, Tarter devait d’ailleurs s’employer pour annihiler une frappe de Klein. La réaction locale ne s’est pas fait attendre mais Chalon voyait son tir dévié. Dans la foulée, Tarter était à nouveau mis à contribution et interceptait la frappe de M’Barki (5e ). Le ballon circulait alors d’un camp à l’autre, sans temps mort. Luc Dellinger se déployait ainsi côté gauche, adressait une passe à Calcaterra mais ce dernier ne cadrait pas son tir (10e ).

Dans la minute suivante, le jeu s’emballait encore. Sur une séquence joliment orchestrée par Klein et Miceli, le second ouvrait la marque (0-1, 11e ). Nullement découragés, les locaux réagissaient instantanément, via une réalisation de Chalon (12e ) qui ramenait Montbronn dans la partie (1-1).

M’Barki vise juste

Cette folle mi-temps ne perdra jamais de son intensité. Les deux défenses seront encore sollicitées pour endiguer des incursions de Geyer et Chalon pour Montbronn, du capitaine Dekoun et de M’Barki pour l’ASF. Finalement, Sarreguemines regagnera malgré tout son vestiaire avec un avantage (2-1). Suite à une faute de François Dellinger sur le remuant M’Barki, ce dernier s’est fait justice, d’un formidable coup franc enveloppé (25e ). Jusqu’à la pause, Weinachter parviendra à décourager les offensives de Montbronn.

En deuxième mi-temps, Sarreguemines tentait d’enfoncer le clou. D’une frappe flottante, Tonnelier trouvait le haut de la transversale de Tarter, battu pour le coup. Les locaux n’ont pas cédé pour autant. Au contraire, Debib, fraîchement entré en jeu, est parti à la limite du hors-jeu pour remettre, une nouvelle fois, les deux équipes à égalité (2-2, 65e ).

Chalon aurait également pu donner l’avantage à son équipe, mais le terrain glissant aura le dernier mot (75e ). A son tour, Sarreguemines essayait d’arracher la victoire mais Schmitt, Schaefer et Ruff sauvaient miraculeusement les meubles sur la ligne de but (82e ). Cette partie est donc restée sans vainqueur. Pas sans saveur.

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

6 Derniers matchs

G N P N P N

Répartition des buts

67 buts marqués
40 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

1 Sarreguemines 93 53 26 15 8 3 0 54 30 0 24
2 Amneville Cs 2 45 26 13 6 7 0 49 40 0 9
3 Blenod Cs & O. 43 26 12 8 5 1 34 24 0 10
4 Magny Rs 43 26 12 7 7 0 53 40 0 13
5 St Die Sr 42 26 13 3 10 0 39 36 0 3
6 Nves Maisons Gs 38 26 11 5 10 0 52 50 0 2
7 Pagny S/Moselle A.S 37 26 10 7 9 0 43 28 0 15
8 Metz Apm 37 26 10 7 9 0 42 48 0 -6
9 Epinal Sa 2 35 26 10 5 11 0 42 34 0 8
10 St Avold E.N. 33 26 8 9 9 0 40 44 0 -4
11 Metz Es 28 26 7 7 12 0 35 47 0 -12
12 Montbronn As 25 26 6 7 13 0 27 41 0 -14
13 Creutzwald Sr 23 26 6 5 15 0 33 56 0 -23
14 Raon L Etape Us 2 17 26 4 6 15 1 35 60 0 -25
gardiens
défenseurs
milieux
attaquants

RENDEZ-VOUS

NC
NC

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC