1 813 977 visites 8 visiteurs

Championnat
1
1
8 juin 2013 18:00
St Avold En
  • Ensoleillé
  • Sec
  • Faible
Pelouse naturelle
18:00 - 8 juin 2013
NC
NC
NC

L’affaire est dans le sacre

Sarreguemines a terminé sa saison sur un match nul, face au voisin naborien (1-1). Une contrariété vite oublié après le coup de sifflet final, avec l’officialisation du titre de champion !

Sarreguemines pensait terminer l’exercice sur une bonne note, mais hier Saint-Avold ne le voyait pas sous cet angle. Cette seconde manche du derby, sans enjeu, s’est finalement soldée sur un score de parité, mais les Sarregueminois ont tout de même fêté comme il se doit leur titre de champion.

Sous une grosse chaleur, la rencontre démarre tambour battant pour les locaux qui, après une grosse domination, ouvrent la marque à la 5e minute par M’Barki, meilleur buteur de l’équipe avec 17 réalisations devant son compère, Jordan Strehl (16 buts). Sarreguemines n’est pas rassasié. La frappe de Cerati passe au-dessus du cadre (6e ). Le portier visiteur, Damm, a beaucoup de travail : il détourne la tentative de M’Barki (12e ) puis il est sur la trajectoire de la frappe de Guendez (18e ).

Dès le début de la seconde, Sarreguemines repart à l’abordage et le missile de Stehl est détourné par Damm (48e ). A peine rentré sur la pelouse, Ridouane se fait remarquer, sa reprise de volée passant de peu à côté de la cage de Weinachter (58e ). Sarreguemines veut sa victoire et le coup de tête de M’Barki, à la réception d’un excellent service de Strehl, frôle le montant de Damm (62e ). Ce dernier, sur corner, doit s’y reprendre à deux reprises pour capter le coup de boule d’Imperato (64e ). Dans la continuité de l’action, le centre parfait de Oudah Mehdi ne trouve pas preneur (65e ). Ensuite Weinachter doit sortir le grand jeu sur la frappe de Mourad Ouadah (71e ).

Se sentant menacé, Sarreguemines accélère et Strehl rate de très peu le cadre (74e ). Trois minutes plus tard, les locaux obtiennent un bon coup franc à 20 mètres en face des buts de Damm. Strehl frappe et le mur bien placé repousse. Et sur sa seule véritable occasion, Saint-Avokl égalise par Mourad Ouadah qui doit tout de même s’y reprendre à deux fois pour battre Weinachter (79e ).

Sarreguemines tentera bien de reprendre les commandes au tableau d’affichage. Mais la frappe d’Akin sera repoussée par Damm (83e ). Les locaux se contenteront donc du partage des points pour leur dernière apparition en championnat de Lorraine. Un petit accroc vite oublié pour les champions !

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

6 Derniers matchs

G N P N N P

Répartition des buts

67 buts marqués
40 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

1 Sarreguemines 93 53 26 15 8 3 0 54 30 0 24
2 Amneville Cs 2 45 26 13 6 7 0 49 40 0 9
3 Blenod Cs & O. 43 26 12 8 5 1 34 24 0 10
4 Magny Rs 43 26 12 7 7 0 53 40 0 13
5 St Die Sr 42 26 13 3 10 0 39 36 0 3
6 Nves Maisons Gs 38 26 11 5 10 0 52 50 0 2
7 Pagny S/Moselle A.S 37 26 10 7 9 0 43 28 0 15
8 Metz Apm 37 26 10 7 9 0 42 48 0 -6
9 Epinal Sa 2 35 26 10 5 11 0 42 34 0 8
10 St Avold E.N. 33 26 8 9 9 0 40 44 0 -4
11 Metz Es 28 26 7 7 12 0 35 47 0 -12
12 Montbronn As 25 26 6 7 13 0 27 41 0 -14
13 Creutzwald Sr 23 26 6 5 15 0 33 56 0 -23
14 Raon L Etape Us 2 17 26 4 6 15 1 35 60 0 -25
gardiens
défenseurs
milieux
attaquants

RENDEZ-VOUS

NC
NC

LIEU DU MATCH

PHOTOS

Commentaires

PAROLES DE COACH

« La défaite à Metz est difficile à encaisser car les joueurs ont fait le match qu’il fallait même si nos trois erreurs nous coûtent cher au final. Jouer 86 minutes à 10 à l’extérieur face à une équipe qui présentait de nombreux joueurs professionnels représentait une tâche difficile.

Mes joueurs auraient même pu et dû ouvrir le score car les occasions étaient nombreuses, même à 10. Mais nous manquons cruellement de réussite et aussi de chance... Le 2ème but qui aurait dû être refusé pour cause de position de hors-jeu du buteur quelques secondes plus tôt avant le but en est la preuve.

Ça commence à faire beaucoup de décisions arbitrales qui nous sont défavorables depuis le début de l’année (Nancy, Tremery, etc.). L’expulsion, elle, n’est pas scandaleuse mais n’aurait pas été sanctionnée par tous les arbitres à toutes les équipes à la 4ème minute de jeu...

J’espère que la roue va tourner, car la situation devient préoccupante. À ce titre, la réception de Nancy samedi devient importantissime.... »  

Sébastien MEYER, coach SFC