1 491 236 visites 29 visiteurs

Luneville Fc
Championnat
1
2
10 décembre 2016 18:00
Sfc
76'
NC
2
19 min
But marqué
Passe décisive
38 min
Carton jaune
56 min
Carton jaune
64 min
Remplacement
76 min
But marqué
78 min
STADE ÉDOUARD FÉNAL 1
Pelouse naturelle
18:00 - 10 décembre 2016
Arbitre Central
PIGNARD JEREMIE
Arbitre(s) assistant(s) CHOAIN PIERRICK DOMITILE STEPHANE
NC

Eric Braun n’a pas assisté aux dernières secondes du match. Alors qu’une reprise d’Anthony Goncalves disparaissait dans la nuit noire, éparpillant les derniers espoirs de son équipe, l’entraîneur lunévillois a tourné le dos à la pelouse, refoulant le scénario cruel qui a déclenché sa colère froide.

« On méritait même plus que le match nul », lâchait-il. « Ils ont deux situations et demie, ils mettent deux buts, on en a cinq ou six et on n’en met qu’un. Il nous manque encore les dix centimes qui font un euro. » Et le joueur susceptible de convertir les phases de domination.

Lunéville cherche encore un remplaçant à Arnold Lemb et la réception de Sarreguemines a confirmé que c’était une priorité sinon une nécessité. Kévin Duminy a pesé (25e , 69e , 75e ), Anthony Caromel a parfois semé un beau bordel dans la défense mosellane, distillant une passe décisive pour Anthony Goncalves (1-1, 39e ), mais ça n’a pas suffi. Sans un crochet superflu, sa frappe aurait d’ailleurs trouvé les filets et non le poteau sur un caviar de Duminy (3e ).

Mais la défense n’a pas non plus affiché une grande sérénité. Sur un long centre de M’Barki, Kaya ne verrouillait pas sa zone, Bracigliano restait muet et Ba les sanctionnait du plat du pied (0-1, 19e ).

Un numéro de M’Barki ponctué par une frappe non-cadrée (31e ) appuyait un peu plus sur ces difficultés alors que Lunéville s’entêtait dans un jeu long stérile.

Puis, doucement, le vent a tourné, soufflant dans le dos des Lunévillois, qui égalisaient après un festival de Caromel. Même si M’Barki trouvait la barre de Bracigliano sur coup franc (48e ), les locaux s’installaient dans le camp mosellan.

Mais un pied, une tête ou les gants de Trimborn les privaient du but que leur prestation méritait.

Finalement, c’est Poirot qui le plantait mais contre son camp (1-2, 76e ) en déviant un centre quelconque de Redjam. Il n’y avait pas l’ombre d’un Mosellan à l’horizon. Mais là encore, pas ou trop peu de communication.

Source : Le Républicain Lorrain

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

SFC

6 Derniers matchs

G G G G P P

Répartition des buts

73 buts marqués
55 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 STRASBOURG 54 26 17 3 6 0 46 21 0 25
2 SCHILTIGHEIM SC 53 26 16 5 5 0 45 17 0 28
3 HAGUENAU FCSR 49 26 14 7 5 0 49 31 0 18
4 SARREGUEMINES 44 26 13 5 8 0 38 36 0 2
5 METZ F C 39 26 10 9 7 0 39 30 0 9
6 PRIX LES MEZIERES 38 26 11 5 10 0 41 38 0 3
7 LUNEVILLE FC 38 26 10 8 8 0 36 36 0 0
8 SARRE UNION U S 34 26 10 4 12 0 42 47 0 -5
9 NANCY ASNL 33 26 9 6 11 0 37 43 0 -6
10 BIESHEIM A.S.C. 33 26 9 6 11 0 34 44 0 -10
11 PAGNY S/MOSELLE A.S 25 26 5 10 11 0 26 34 0 -8
12 FORBACH 24 26 7 3 16 0 26 49 0 -23
13 STRG PIERROTS VAUBAN 23 26 5 8 13 0 26 37 0 -11
14 ILLZACH MODENHEIM 16 26 3 7 16 0 34 56 0 -22
gardiens
défenseurs
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
milieux
attaquants
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Dirigeants
Entraineur
Dirigeant
Kiné

RENDEZ-VOUS

NC
NC

LIEU DU MATCH

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC