1 577 781 visites 8 visiteurs

Fameck E. S.
COUPE DE FRANCE
0
3
23 octobre 2016 15:00
Sfc
1 min
But marqué
35 min
Carton jaune
39 min
Carton jaune
50 min
Remplacement
56 min
73 min
But marqué
74 min
Remplacement
91 min
But marqué
NC
15:00 - 23 octobre 2016
NC
NC
NC

Les espoirs fameckois ont vite été douchés. Le match était à peine lancé que les Sarregueminois obtenaient un coup franc excentré assez dangereux. Sur celui-ci, M’Barki servait Benichou qui trompait Santoni (0-1, 2e ). Les Fameckois répondaient rapidement à ce coup du sort mais Trimborn intervenait proprement dans les pieds de Belameiri (6e ).

Physiquement et techniquement bien armés, les joueurs de Sebastien Meyer quadrillaient parfaitement le terrain, sans pourtant se montrer dangereux. Il n’en était pas de même côté fameckois. Mais avec courage et grâce à une grosse débauche d’énergie, les partenaires de Belkacem faisaient mieux que jeu égal face aux pensionnaires de CFA 2.

Belameiri profitait même d’un contre pour échapper aux défenseurs sarregueminois mais ratait son face-à-face avec Trimborn (18e ). Les Faïenciers avaient tort de vouloir gérer si tôt leur mince avantage car Fameck en profitait pour venir titiller leur défense. Trimborn, inspiré, effectuait ainsi une parade de classe sur une frappe cadrée de Ouahtout (26e ). A la pause, c’était pourtant bien Sarreguemines qui menait.

M’Barki voit double

Dès la reprise, Fameck subissait un nouveau coup dur avec un second carton jaune, qui virait donc au rouge pour Ali Bettahar. A dix, le match devenait délicat et pourtant, les Fameckois ne baissaient pas les bras. Mieux, ils allaient obliger Sarreguemines à rester très prudent défensivement. Sans pourtant parvenir à marquer, Belameiri et ses coéquipiers gâchant énormément de possibilités.

Ce temps fort très mal négocié, les Fameckois allaient le payer cher. A la suite d’une bonne relance, M’Barki s’en allait battre Santoni (0-2, 73e ). Certes, Maziz avait une opportunité d’adoucir la note (86e ) mais en fin de rencontre, un gros travail préparatoire de l’ex-joueur d’Arlon, Assekour, offrait le troisième but à au même M’Barki (0-3, 90e +1).

Pour les Fameckois, la cause était entendue. Ils n’ont pas du tout à rougir de cette élimination. Les protégés de Yacine Barkat n’auront jamais été ridicules.

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

SFC

6 Derniers matchs

G G G G P P

Répartition des buts

73 buts marqués
55 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 STRASBOURG 54 26 17 3 6 0 46 21 0 25
2 SCHILTIGHEIM SC 53 26 16 5 5 0 45 17 0 28
3 HAGUENAU FCSR 49 26 14 7 5 0 49 31 0 18
4 SARREGUEMINES 44 26 13 5 8 0 38 36 0 2
5 METZ F C 39 26 10 9 7 0 39 30 0 9
6 PRIX LES MEZIERES 38 26 11 5 10 0 41 38 0 3
7 LUNEVILLE FC 38 26 10 8 8 0 36 36 0 0
8 SARRE UNION U S 34 26 10 4 12 0 42 47 0 -5
9 NANCY ASNL 33 26 9 6 11 0 37 43 0 -6
10 BIESHEIM A.S.C. 33 26 9 6 11 0 34 44 0 -10
11 PAGNY S/MOSELLE A.S 25 26 5 10 11 0 26 34 0 -8
12 FORBACH 24 26 7 3 16 0 26 49 0 -23
13 STRG PIERROTS VAUBAN 23 26 5 8 13 0 26 37 0 -11
14 ILLZACH MODENHEIM 16 26 3 7 16 0 34 56 0 -22
gardiens
défenseurs
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
milieux
attaquants
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Dirigeants
Entraineur
Dirigeant
Kiné
Florian TRIMBORN
F T
Khalid BENICHOU
K B
Metin KARAYER
M K
Alan WENGERT
A W
Romain QUERE
R Q
Christophe MICELI
C M
Faraji TAARIMTE
F T
Jordan COIGNARD
J C
Benoit KOWALCZYK
B K
Yaya BA
Y B
Elhassane M'BARKI
E M

REMPLAçANTS

RENDEZ-VOUS

NC
NC

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC