2 136 993 visites 14 visiteurs

Classements - U17-2 - Niveau A Groupe B

Rang Joueur Passes Matchs Passes/Match
1 Lucas POINSIGNON 7 4 1.75
2 Guillaume BORILE 5 6 0.83
3 Brian GACHACHE 4 8 0.50
4 Tom FISCHER 4 13 0.31
5 Yannis TEISSIER 3 4 0.75
- William WEISS 3 4 0.75
6 Noé STUNER 3 5 0.60
7 Omar ESSEBBAR 3 8 0.38
8 Rayanne BENHAMOU 3 10 0.30
9 Paul BIRKENSTOCK 2 3 0.67
10 Théo SCATTAREGGIA 2 7 0.29
11 Bachir ZELBAB 2 14 0.14
12 Davud YILMAZ 1 1 1.00
13 Enzo Latouille 1 4 0.25
14 Baran KIZILCAY 1 5 0.20
15 Justin OWONA 1 15 0.07
16 Luca BAU 0 1 0
- Lilian BECKER 0 1 0
- Donovan BOH 0 1 0
- Jean Baptiste CAMILLINI 0 1 0
- Olivier DI DIO 0 6 0
- Younes EL YAAGOUBI 0 15 0
- Joseph FURNARI 0 1 0
- Anthony HAM 0 7 0
- Arthur KLAM 0 12 0
- Emilien LORIOZ 0 4 0
- Grégoire NIGLIS 0 1 0
- Raphael NORDT 0 1 0
- Habib ONDO MBA 0 5 0
- Mario PEROZZIELLO 0 1 0
- Kéryan QUINT 0 2 0
- Tom RDUCH 0 3 0
- Mathis SCHAFER 0 9 0
- Lucas STENGER 0 3 0
- Benoit TRUER 0 8 0
- Hugo WEILAND 0 16 0

PAROLES DE COACH

« Comme je l’avais annoncé toute la semaine à mes joueurs, nous sommes tombés sur une très bonne équipe d’Achen qui nous a posé des problèmes. J’ai longtemps hésité à laisser des garçons au repos (Wengert, Adebayo, Coignard, Dekoun, Mohammed, Steininger plus M’Barki sur le banc), mais j’ai confiance en l’ensemble de mon groupe et notamment en certains joueurs qui avaient eu moins de temps de jeu en N3 depuis le début de saison.

Même si je n’ai pas apprécié la prestation d’ensemble dans le contenu, l’expérience que j’ai de la Coupe de France me dit que le plus important dans cette compétition est d’être dans le chapeau au tour suivant. Nous sommes souvent passés par des trous de souris avant de faire des exploits. Il faut faire preuve d’humilité dans cette compétition, car les petites équipes n’existent pas. Nous sommes bien placés pour en parler.Bravo à l’équipe d’Achen qui devrait jouer au niveau supérieur l’an prochain si elle répète ce type de prestation.

Enfin, L’ensemble du club souhaite dédier la qualification à Freddy, notre cuistot, qui nous a quittés dans la nuit de vendredi à samedi, quelques heures seulement après avoir régalé une quarantaine de convives au stade de la Blies. On ne t’oubliera pas Freddy! Merci pour tout... »

Sébastien MEYER, coach SFC