2 232 367 visites 6 visiteurs

M’Barki reste fidèle à Sarreguemines

4 juillet 2014 - 09:06

Meilleur buteur de CFA 2 la saison dernière, Hassan M’Barki a décidé de rempiler avec le Sarreguemines FC.

Evidemment, sa saison en CFA 2 n’est pas passée inaperçue. Vingt matches au total, vingt réalisations, un titre de meilleur buteur à l’arrivée et, conséquence directe, quelques coups de fil cet été, pour prendre la mesure de sa fidélité. Hassan M’Barki a eu des contacts avec ses anciens clubs de Forbach et Sarre-Union en CFA, ainsi que des sollicitations au-delà des frontières (Niederkorn, Differdange, Virton) mais l’attaquant a opté pour la stabilité. Et, donc, le FC Sarreguemines.

Jordan Strehl « dans le package »

Le natif de Forbach a rempilé, mercredi, pour une nouvelle tournée en CFA 2. C’est à la fois un choix de cœur et de raison. « Je préférais continuer dans l’ambiance de Sarreguemines plutôt que recommencer à zéro, dans un autre club , précise l’intéressé. A 27 ans, je ne me voyais pas tenter l’aventure à l’étranger de toute façon. A 21 ou 22 ans, j’aurais peut-être réfléchi, mais plus maintenant. Je recherche une stabilité. J’ai ma famille dans le coin, mes copains et l’entourage du club comptent aussi pour moi. »

Formé à Marienau et licencié à Sarreguemines depuis deux ans aujourd’hui, Hassan M’Barki n’avait rien prémédité. Ni son bilan personnel, ni sa réussite collective. « Personne ne nous voyait finir à la cinquième place du classement , savoure encore l’attaquant. Je ne me voyais pas mettre autant de buts non plus ! La confiance aide, c’est sûr, mais il ne faut pas oublier le groupe. Sans mes collègues, je n’aurais pas autant marqué. »

Buteur en série à ses heures, Jordan Strehl s’est en effet mué en passeur inspiré, cette saison, pour son coéquipier. Lui aussi reste au club d’ailleurs. « Normal , explique M’Barki. C’est un package. On joue ensemble depuis un moment et, si ce n’est pas lui qui me fait la passe, c’est moi qui lui donne le ballon pour qu’il marque. »

L’objectif pour la saison prochaine ? « Le maintien, pour commencer , conclut le buteur. Selon les renforts, on verra si on peut viser plus haut. A titre personnel, si je peux faire la même saison, je ne me plaindrai pas. » Sarreguemines non plus.

Commentaires

PAROLES DE COACH

"La victoire de Troyes est prise comme une récompense. Après trois matches nuls consécutifs et quelques partitions de plus en plus convaincantes, il nous manquait une victoire pour prendre de la confiance.

C’est chose faite après ce match globalement maîtrisé. J’ai préféré la deuxième mi-temps à la première, mais nous avons été cohérents malgré un adversaire invaincu depuis le début de la saison. Cette victoire fait du bien au moral avant de nous attaquer à un Everest...

A ce titre, je lance un appel à toutes les personnes qui croient en l’exploit. Sur les quatre dernières années, nous avons réussi quelques exploits sans avoir été véritablement « supporté » au sens vocal du terme.

Face à des clubs professionnels qui étaient soutenu par une cinquantaine de supporters, cela n’était pas trop pénalisant. Mais ce week-end, près de 300 supporters messins sont attendus pour supporter leur équipe.

Ainsi, J’espère vraiment que les supporters sarregueminois sauront se faire entendre, car il serait dommage pour mes joueurs d’avoir l’impression de jouer à l’extérieur...."

Sébastien MEYER, coach SFC