2 183 107 visites 18 visiteurs

Revue de presse avant la réception de Biesheim

21 février 2015 - 10:37

Sarreguemines doit se méfier

Le match. Biesheim , 9e avec 32 pts (4 V, 4 N, 8 D) ; dernier match : victoire face à Schiltigheim (2-1).

Sarreguemines : 7e avec 34 pts (7 V, 1 N, 4 D). Dernier match : défaite face à Forbach (3-4).

L’enjeu : depuis leur défaite face à Forbach, les Sarregueminois accumulent les matches reportés en championnat, soit 4 au total. Les Alsaciens, de leur côté, sont à jour avec leur calendrier, ils sont prêts et plus compétitifs. Les Mosellans ont dû se rapatrier vers des matches amicaux pour garder la forme.

L’avis de l’entraîneur. Sébastien Meyer : « Avec quatre matches en retard, on est obligé de jouer sur le synthétique. On assure cette rencontre pour engranger le match de mercredi face à Nancy. Il va falloir rapidement se mettre dans le rythme de la compétition, ça ne sera pas facile face à des Alsaciens qui sortent d’une grosse performance face à Schiltigheim. Une équipe de grosse valeur et très défensive. »

Le groupe. Akkaboune, Anastasowa, Méridja et Grebil sont blessés. Le groupe : Trimborn, Perciballi, Karayer, Klein, Adrian, Dekoun, Barry, Strehl, Yilmaz, Miceli, M’Barki, Louadj, Guendez, Peifer, Slimani, Hassli, Cerati, Wengert.

Commentaires

PAROLES DE COACH

« La qualification à Forbach est la seule chose à retenir de ce week-end. Nous aurions préféré proposer plus de spectacle, j’aurais préféré voir mon équipe prendre plus de risques dans le jeu, mais la Coupe de France est une compétition qui prend de plus en plus d’importance et toutes les équipes jouent avec la peur de se faire éliminer.

Jouer c’est bien, gagner c’est mieux! Souvenons-nous de l’élimination face à Biesheim l’an dernier au 6ème tour où nous avions été éliminés par une équipe qui n’était pas venu faire le spectacle. Ils nous avaient laissé le ballon et s’étaient contentés de nous contrer pour nous éliminer. Donc j’avoue que je me satisfais de cette qualification, fut-elle peu spectaculaire.

Après j’ai apprécié voir mon équipe solide défensivement puisque c’est ce sur quoi j’ai travaillé toute la semaine avec mon équipe pour préparer la suite de la saison. Il faut donc savourer le fait d’atteindre ce 6ème tour pour la 5ème année consécutive!

Quand je vois 29 équipes de National 3 éliminées encore ce week-end (dont une bonne dizaine par des équipes hiérarchiquement inférieures), je me dis qu’il ne faut pas faire la fine bouche et apprécier la qualification. De nombreuses équipes de notre groupe aimeraient être à notre place. Maintenant place à 3 rencontres difficiles face à trois réserves professionnelles! »

Sébastien MEYER; coach SFC