2 232 801 visites 9 visiteurs

Revue de presse avant la réception de Biesheim

21 février 2015 - 10:37

Sarreguemines doit se méfier

Le match. Biesheim , 9e avec 32 pts (4 V, 4 N, 8 D) ; dernier match : victoire face à Schiltigheim (2-1).

Sarreguemines : 7e avec 34 pts (7 V, 1 N, 4 D). Dernier match : défaite face à Forbach (3-4).

L’enjeu : depuis leur défaite face à Forbach, les Sarregueminois accumulent les matches reportés en championnat, soit 4 au total. Les Alsaciens, de leur côté, sont à jour avec leur calendrier, ils sont prêts et plus compétitifs. Les Mosellans ont dû se rapatrier vers des matches amicaux pour garder la forme.

L’avis de l’entraîneur. Sébastien Meyer : « Avec quatre matches en retard, on est obligé de jouer sur le synthétique. On assure cette rencontre pour engranger le match de mercredi face à Nancy. Il va falloir rapidement se mettre dans le rythme de la compétition, ça ne sera pas facile face à des Alsaciens qui sortent d’une grosse performance face à Schiltigheim. Une équipe de grosse valeur et très défensive. »

Le groupe. Akkaboune, Anastasowa, Méridja et Grebil sont blessés. Le groupe : Trimborn, Perciballi, Karayer, Klein, Adrian, Dekoun, Barry, Strehl, Yilmaz, Miceli, M’Barki, Louadj, Guendez, Peifer, Slimani, Hassli, Cerati, Wengert.

Commentaires

PAROLES DE COACH

"La victoire de Troyes est prise comme une récompense. Après trois matches nuls consécutifs et quelques partitions de plus en plus convaincantes, il nous manquait une victoire pour prendre de la confiance.

C’est chose faite après ce match globalement maîtrisé. J’ai préféré la deuxième mi-temps à la première, mais nous avons été cohérents malgré un adversaire invaincu depuis le début de la saison. Cette victoire fait du bien au moral avant de nous attaquer à un Everest...

A ce titre, je lance un appel à toutes les personnes qui croient en l’exploit. Sur les quatre dernières années, nous avons réussi quelques exploits sans avoir été véritablement « supporté » au sens vocal du terme.

Face à des clubs professionnels qui étaient soutenu par une cinquantaine de supporters, cela n’était pas trop pénalisant. Mais ce week-end, près de 300 supporters messins sont attendus pour supporter leur équipe.

Ainsi, J’espère vraiment que les supporters sarregueminois sauront se faire entendre, car il serait dommage pour mes joueurs d’avoir l’impression de jouer à l’extérieur...."

Sébastien MEYER, coach SFC