2 265 374 visites 11 visiteurs

Revue de presse avant la réception de Biesheim

21 février 2015 - 10:37

Sarreguemines doit se méfier

Le match. Biesheim , 9e avec 32 pts (4 V, 4 N, 8 D) ; dernier match : victoire face à Schiltigheim (2-1).

Sarreguemines : 7e avec 34 pts (7 V, 1 N, 4 D). Dernier match : défaite face à Forbach (3-4).

L’enjeu : depuis leur défaite face à Forbach, les Sarregueminois accumulent les matches reportés en championnat, soit 4 au total. Les Alsaciens, de leur côté, sont à jour avec leur calendrier, ils sont prêts et plus compétitifs. Les Mosellans ont dû se rapatrier vers des matches amicaux pour garder la forme.

L’avis de l’entraîneur. Sébastien Meyer : « Avec quatre matches en retard, on est obligé de jouer sur le synthétique. On assure cette rencontre pour engranger le match de mercredi face à Nancy. Il va falloir rapidement se mettre dans le rythme de la compétition, ça ne sera pas facile face à des Alsaciens qui sortent d’une grosse performance face à Schiltigheim. Une équipe de grosse valeur et très défensive. »

Le groupe. Akkaboune, Anastasowa, Méridja et Grebil sont blessés. Le groupe : Trimborn, Perciballi, Karayer, Klein, Adrian, Dekoun, Barry, Strehl, Yilmaz, Miceli, M’Barki, Louadj, Guendez, Peifer, Slimani, Hassli, Cerati, Wengert.

Commentaires

PAROLES DE COACH

« A Schiltigheim, en coupe du Grand-Est, nous avons fait notre plus mauvais match de la saison dans le contenu (avec celui à Sarre-Union). Nous avons eu la possession du ballon mais nous n’avons pas su mettre en place notre jeu par manque de rigueur tactique et d’intensité.

Notre adversaire a fait un bon match et aurait même pu marquer plus de buts avec plus de réalisme. Je tiens d’ailleurs à les féliciter! La seule chose positive, c’est que nous avons su réagir (certes de façon trop désorganisée à mon goût!) à 0-2. Nos vingt dernières minutes ont été un peu meilleures et nous avons le mérite d’égaliser.Bravo à Guillaume et à nos tireurs qui nous permettent de nous qualifier et de poursuivre notre série d’invincibilité qui court depuis le 22 septembre.

Plus qu’un gros match à Saint-Louis avant une période de repos bien méritée! »

Sébastien MEYER, coach SFC