2 178 078 visites 14 visiteurs

Le foot au féminin au SFC

26 mai 2015 - 10:18

Joueuses en devenir : elles courent après le ballon rond

Vingt-sept joueuses sont sur le terrain. « Je ne pouvais pas donner d’estimation avant », assure Samir Ferfache, coordinateur de la section féminine du Sarreguemines football-club en cours de création. Pour le premier rassemblement des candidates de la future équipe, c’est un nombre satisfaisant.

Il y a de tous niveaux et tous styles : les aguerries, qui entrent sur la pelouse synthétique crampons aux pieds et assurance dans la démarche, les novices, qui évoluent en baskets, les socquettes, assorties à leur tenue, les fans qui ont sorti le maillot de leur équipe fétiche, etc.

Sur le synthétique

« L’âge des joueuses va de 15 ans à une trentaine d’années », précise Samir Ferfache. Certaines se sont déjà vues un mois plus tôt dans le cadre d’une réunion d’information. Maintenant les rendez-vous seront fixés sur le nouveau terrain de foot en synthétique, rue Jaunez. « Jusqu’à la fin de la saison – c’est-à-dire vers mi-juin – nous nous retrouverons pour des entraînements », annonce Samir Ferfache. Pas de compétition prévient d’ores et déjà le coordinateur : « On commence par de l’initiation, on prend le temps de se rencontrer. » Que l’on connaisse les règles sur le bout des doigts ou que l’on ait quelques vagues souvenirs d’avoir tapé dans un ballon rond, tout le monde est bienvenu. Les bonnes volontés priment. Le club souhaite recruter jusqu’à 30 joueuses. L’ébauche d’une équipe senior féminine prend déjà forme.

Commentaires

PAROLES DE COACH

« La qualification à Forbach est la seule chose à retenir de ce week-end. Nous aurions préféré proposer plus de spectacle, j’aurais préféré voir mon équipe prendre plus de risques dans le jeu, mais la Coupe de France est une compétition qui prend de plus en plus d’importance et toutes les équipes jouent avec la peur de se faire éliminer.

Jouer c’est bien, gagner c’est mieux! Souvenons-nous de l’élimination face à Biesheim l’an dernier au 6ème tour où nous avions été éliminés par une équipe qui n’était pas venu faire le spectacle. Ils nous avaient laissé le ballon et s’étaient contentés de nous contrer pour nous éliminer. Donc j’avoue que je me satisfais de cette qualification, fut-elle peu spectaculaire.

Après j’ai apprécié voir mon équipe solide défensivement puisque c’est ce sur quoi j’ai travaillé toute la semaine avec mon équipe pour préparer la suite de la saison. Il faut donc savourer le fait d’atteindre ce 6ème tour pour la 5ème année consécutive!

Quand je vois 29 équipes de National 3 éliminées encore ce week-end (dont une bonne dizaine par des équipes hiérarchiquement inférieures), je me dis qu’il ne faut pas faire la fine bouche et apprécier la qualification. De nombreuses équipes de notre groupe aimeraient être à notre place. Maintenant place à 3 rencontres difficiles face à trois réserves professionnelles! »

Sébastien MEYER; coach SFC