2 186 016 visites 12 visiteurs

Le SFC : En route vers de nouveaux horizons

8 mai 2017 - 10:46

Pour financer l’achat d’un minibus, afin de transporter ses joueurs lors des matchs, le SFC a décidé de faire appel à la générosité de ses supporters grâce à une campagne de financement participatif sur internet.

Livres, films, albums ou encore projets solidaires, depuis quelques années, le financement participatif, ou crowdfunding, prend de l’ampleur quand il s’agit de mettre sur pied un projet. De nombreuses plates-formes sur internet permettent aujourd’hui à tout un chacun de faire appel à la générosité des internautes pour les aider à concrétiser leurs idées.

Un nouveau modèle de financement qui s’empare désormais du monde du sport et notamment du Sarreguemines football club (SFC). Celui-ci aimerait faire l’acquisition d’un minibus pour le déplacement de ses joueurs. « Tous les week-ends, nous sommes obligés de louer deux minibus, nous avons des frais de transport exorbitants », explique Manon Ruff, chargée de cette campagne pour le SFC. Avec 6 à 10 équipes jouant à l’extérieur chaque week-end, le transport est devenu un casse-tête pour le club. « Tous les parents n’ont pas les moyens d’amener leurs enfants qui ratent des plateaux. »

Mais un tel minibus, pouvant emmener toute une équipe, coûte cher : environ 34 000 €. Pour amortir ce lourd investissement, le SFC a déjà plusieurs possibilités de financement notamment des subventions de la FFF ou de la municipalité. « Pour le club, il reste à trouver 17 000 €. » En plus du sponsoring habituel, le SFC a voulu tenter une nouvelle approche avec Fosburit. Sur ce site, spécialisé dans le financement participatif pour les projets sportifs, le club demande 3 000 euros aux internautes. La somme est faible mais ce crowdfunding est également là pour apporter de la visibilité au foot sarregueminois, et à sa ville, au niveau national.

Des cadeaux en échange d’un don

Comme dans toute campagne de crowdfunding, le SFC propose des contreparties plus ou moins intéressantes selon sa contribution. Pour 25 euros, le mécène peut par exemple recevoir une écharpe, à partir de 65 euros on rajoute un maillot dédicacé et pour 120 euros, le généreux donateur pourra donner le coup d’envoi d’un match de l’équipe fanion. « Si les contreparties ne plaisent pas, les gens peuvent appeler le club. On trouvera une solution », assure Manon Ruff. Une partie du don est également déductible des impôts.

Mais pour le moment la campagne a du mal à décoller. Si le seuil fixé n’est pas atteint d’ici une quinzaine de jours, l’argent ne sera pas versé à l’association et tous les contributeurs seront remboursés. Le club invite donc tous ses fans à faire un geste, le don minimum est de 10 euros, mais aussi à partager la campagne sur les réseaux sociaux. Car c’est aussi la viralité qui fait le succès d’un crowdfunding. Et parmi les 47 millions d’internautes en France, il y aura bien quelques généreux footeux prêts à aider le SFC.

Pour apporter votre soutien : https://www.fosburit.com/projets/projet/route-vers-de-nouveaux-horizons/#

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

« La qualification à Forbach est la seule chose à retenir de ce week-end. Nous aurions préféré proposer plus de spectacle, j’aurais préféré voir mon équipe prendre plus de risques dans le jeu, mais la Coupe de France est une compétition qui prend de plus en plus d’importance et toutes les équipes jouent avec la peur de se faire éliminer.

Jouer c’est bien, gagner c’est mieux! Souvenons-nous de l’élimination face à Biesheim l’an dernier au 6ème tour où nous avions été éliminés par une équipe qui n’était pas venu faire le spectacle. Ils nous avaient laissé le ballon et s’étaient contentés de nous contrer pour nous éliminer. Donc j’avoue que je me satisfais de cette qualification, fut-elle peu spectaculaire.

Après j’ai apprécié voir mon équipe solide défensivement puisque c’est ce sur quoi j’ai travaillé toute la semaine avec mon équipe pour préparer la suite de la saison. Il faut donc savourer le fait d’atteindre ce 6ème tour pour la 5ème année consécutive!

Quand je vois 29 équipes de National 3 éliminées encore ce week-end (dont une bonne dizaine par des équipes hiérarchiquement inférieures), je me dis qu’il ne faut pas faire la fine bouche et apprécier la qualification. De nombreuses équipes de notre groupe aimeraient être à notre place. Maintenant place à 3 rencontres difficiles face à trois réserves professionnelles! »

Sébastien MEYER; coach SFC