2 184 940 visites 44 visiteurs

National 3 à la loupe : Le FC Mulhouse veut sa remontada

15 août 2017 - 10:28

Passé par l’Espanyol Barcelone, le patron du sportif mulhousien, Eric Descombes, a fait jouer ses contacts pour donner un accent espagnol au FCM, à l’image de l’entraîneur Carlos Inajeros. Une politique s’avérant pour le moment payante pour le club relégué en N3, qui a remporté sa troisième victoire de rang face au RC Besançon (2-1), ce samedi 5 août.

Entre la reprise du club par l’américain Gary Allen et la relégation en N3 après 11 ans de présence dans l’ex-CFA, le FC Mulhouse a vécu une saison 2016-2017 des plus agitées.

Forcément, l’été a été tout aussi mouvementé, avec le départ de 15 joueurs remplacés par 7 nouveaux, et surtout l’arrivée de Carlos Inajeros en provenance d’Espagne sur le banc. « Il y a un projet qui était intéressant et important, explique l’Ibère au sujet de son choix de rallier la cité du Bollwerk, un projet dans lequel nous avons la possibilité de progresser, que ce soit le club autant que moi-même ».

Effet immédiat : le Mulhouse 2017/2018 sera inspiré du style de jeu pratiqué de l’autre côté des Pyrénées, à base de jeu court et de circulation de balle.

Une recette gagnante lors de cette campagne de matchs amicaux, avec 3 victoires à la clef pour 2 défaites. « Je suis content du travail de l’équipe, les joueurs assimilent les concepts, poursuit le coach. On travaille pour ça tous les jours. Il y a beaucoup de choses positives, même si nous devons corriger certaines erreurs que nous ne devrions pas faire ».

Si la hiérarchie n’est pas définie au poste de gardien de but et que l’ancien havrais est en concurrence avec Adria Munoz, il y a moins de suspense aux avant-postes. C'est Alain Etamé, qui sera le fer de lance des Haut-Rhinois cette saison

La campagne des matches amicaux continue de redonner de la confiance à un club dont l’objectif de remontée est assumé. « C’est clair et net, on ne va pas se cacher, assure Eric Descombes, Directeur Sportif. On est descendu la saison dernière, on est là où on est, on joue le championnat pour retrouver celui dans lequel nous évoluions ces dernières saisons ».

Et à en croire le capitaine Malik M’Tir, les conditions sont réunies pour l’atteindre. « C’est un nouveau club. Que ce soit pour les jeunes ou pour nous, tout a radicalement changé. On est devenu un club professionnel ». Début de preuve samedi prochain au Stade de la Blies ?

Les matchs amicaux :

US Orléans (Ligue 2)  – FC Mulhouse : 5-1
FC Mulhouse – US Raon L’Étape (N2) : 2-0
FC Mulhouse – SAS Épinal (N2) : 2-0
FC Mulhouse – RC Besançon (N3)  : 2-1
FC Besançon (N3) – FC Mulhouse : 1-0

Les arrivées : 

Mouhameth Sané (Défenseur, AJ Auxerre II),
Hakim El Bounadi, (Défenseur, FC Saint-Louis/Neuweg),
Stefan Miloslavljevic (Gardien, Le Havre AC)
Adria Munoz (Gardien, FC Whitehawk, Angleterre)
Xavi Puerto (Milieu, UE Cornella, Espagne),
Jason Kouassi (Milieu, SV Solvay Freiburg, Allemagne),
Ramon Marimon (Défenseur, FC Whitehawk, Angleterre).

Source : Ligue Grand Est de Football

Commentaires

PAROLES DE COACH

« La qualification à Forbach est la seule chose à retenir de ce week-end. Nous aurions préféré proposer plus de spectacle, j’aurais préféré voir mon équipe prendre plus de risques dans le jeu, mais la Coupe de France est une compétition qui prend de plus en plus d’importance et toutes les équipes jouent avec la peur de se faire éliminer.

Jouer c’est bien, gagner c’est mieux! Souvenons-nous de l’élimination face à Biesheim l’an dernier au 6ème tour où nous avions été éliminés par une équipe qui n’était pas venu faire le spectacle. Ils nous avaient laissé le ballon et s’étaient contentés de nous contrer pour nous éliminer. Donc j’avoue que je me satisfais de cette qualification, fut-elle peu spectaculaire.

Après j’ai apprécié voir mon équipe solide défensivement puisque c’est ce sur quoi j’ai travaillé toute la semaine avec mon équipe pour préparer la suite de la saison. Il faut donc savourer le fait d’atteindre ce 6ème tour pour la 5ème année consécutive!

Quand je vois 29 équipes de National 3 éliminées encore ce week-end (dont une bonne dizaine par des équipes hiérarchiquement inférieures), je me dis qu’il ne faut pas faire la fine bouche et apprécier la qualification. De nombreuses équipes de notre groupe aimeraient être à notre place. Maintenant place à 3 rencontres difficiles face à trois réserves professionnelles! »

Sébastien MEYER; coach SFC