2 268 752 visites 16 visiteurs

SFC2 : bien plus qu’une réserve

27 août 2017 - 09:02

L’équipe B du SFC a bien démarré sa saison en Régional 1 en gagnant à Epinal B. Ce dimanche, elle affrontera Thionville à la Blies.

C’est un réel privilège pour le Sarreguemines Football-club (SFC) de compter deux formations de haut niveau. Elles ne sont séparées que par une division d’écart, puisque l’équipe phare est engagée en National 3 et la réserve en Division d’honneur. Une situation qui ne s’est jamais présentée au sein du club de football de la ville ni du temps de l’ASS, ni de celui de l’ASF 93.

« Nous formons le même groupe et nous nous entraînons ensemble », se félicite Momo Bekhada, entraîneur de l’équipe B.

L’ancien joueur formé au Wenheck Saint-Avold et qui a évolué dans la cité naborienne, mais aussi à Forbach et l’Hôpital, entame sa troisième saison en tant qu’entraîneur de l’équipe B de Sarreguemines. Un club où il se sent à l’aise. « La première année a été un peu difficile, mais l’an passé, on a assuré notre maintien dès la trêve. Avec Seb, on est en osmose. »

Ossature de 8 joueurs

A une nuance près, et non des moindres, c’est que l’équipe B est souvent tributaire des éléments retenus en équipe A. Chaque week-end, Momo Bekhada doit donc composer une équipe différente. « C’est la règle du jeu, elle fonctionne bien et crée de la cohésion. Si les meilleurs de la B doivent monter en A, c’est positif pour eux. On s’appuie sur une ossature de 8-9 gars qui apportent de la stabilité. En faisant évoluer tous les dimanches des joueurs différents, on a un peu de mal à mettre en place des automatismes. Contrairement aux autres équipes du groupe qui présentent leurs équipes A. Avec Epinal, on est le seul club réserve de Division d’honneur. »

La saison 2017-2018 est d’ailleurs partie à cent à l’heure car lors de la première journée de championnat, Sarreguemines est allée s’imposer chez un sérieux prétendant au titre, Epinal B (victoire 2-1). « Nous étions menés. On est revenu au score et on l’emporte. Notre force, c’est l’état d’esprit, une bonne défense et un milieu renforcé. Devant, faut voir encore mais on a enregistré de bonnes recrues pour stabiliser les lignes. Notre souci, c’est qu’on a du mal à tuer un match. Il faut reconnaître qu’on a une équipe très jeune. C’est une chance pour eux de pouvoir jouer à un niveau aussi haut que la Division d’honneur. »

Ce dimanche, à 15 h, au stade de la Blies, l’équipe 2 du SFC affrontera un autre cador du groupe : Thionville. Un adversaire et un match qui permettront de se situer. « C’est un gros morceau. Ils ont bien recruté, constate le coach. De toute manière, on a le potentiel pour être dans le Top 5. Les gars savent donc à quoi s’en tenir. » Dès dimanche.

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

" La défaite à Saint Louis est honteuse! Je suis très en colère!!! Mes joueurs ont gâché notre belle série parce qu’ils ont été incapables de remettre sur le terrain les valeurs qu’ils avaient affichées jusque là.

Sur un terrain catastrophique, j’ai rarement vu un match si pauvre sur le plan technique et tactique en N3 en sept ans de coaching. Tous les acteurs de ce match ont réalisé une pâle prestation et surtout mes joueurs! Leurs premiers adversaires, c’est eux-mêmes! Ils n’ont pas le droit de souffler le chaud et le froid comme ils l’ont fait! "

Sébastien MEYER, coach SFC