2 265 471 visites 12 visiteurs

Hassan M’Barki : « Je m’en veux »

5 avril 2018 - 08:14

Le SFC avait fait de la Coupe de Lorraine un objectif : son parcours s’est arrêté dès les huitièmes de finale, lundi à Plantières (1-1, 4-3 aux tirs au but). Le capitaine Hassan M’Barki regrette son penalty manqué.

Comment analysez-vous cette élimination ?

« C’est une grosse déception. Gagner la dernière Coupe de Lorraine, c’était une priorité pour le club. On ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes. On a fait preuve de suffisance, de nonchalance. Pourtant, on était à la place de Plantières en Coupe de France, lorsqu’on a éliminé des clubs de Ligue 2. On sait ce que c’est, d’être à 200 %. Après, on a eu un peu de malchance, puisque le gardien arrête mon penalty à la dernière minute. Il faut vite relever la tête car le plus important, c’est le maintien en National 3. »

Comment digérez-vous ce penalty raté ?

« Je me remets tout le temps en question. Même quand on gagne, je repense à ce que je loupe. Alors là, oui, je m’en veux beaucoup. Si je marque, on gagne le match. Mais sans vouloir manquer de respect à Plantières, on aurait dû se mettre à l’abri bien avant. »

Cette élimination peut-elle être un mal pour un bien en vue de la lutte pour le maintien ?

« Non, pas spécialement car on a l’effectif pour jouer sur les deux tableaux. Lundi, on avait des joueurs au repos et on a fait jouer ceux qui n’ont pas beaucoup de temps de jeu en N3. Maintenant, on va se focaliser sur le championnat. »

« Si on ne se bougeait pas… »

Globalement, vous allez mieux depuis quelques semaines (4 victoires sur les 5 derniers matches de N3). Comment l’expliquez-vous ?

« On a fait un stage à La Bresse, cet hiver. On a obligé tout le monde à venir, on a travaillé la cohésion, ce qui nous manquait sur la première phase. On s’est rendu compte que si on ne se bougeait pas, on allait descendre. Mis à part notre défaite contre Metz (2-1), où on a pris un carton rouge au bout de cinq minutes, en 2018, on fait des bons matches. »

Le maintien n’est pas encore fait mais il est en bonne voie…

« Le point positif, c’est qu’il n’y a quasiment plus aucun match en retard, on peut voir clairement où on en est. Avant, c’était un peu flou. Maintenant, on ne compte que sur nous. Il faudra prendre des points dans les matches à venir, on n’a pas le droit à l’erreur. Comme le dit le coach, il nous faut encore quatre victoires et ça devrait être bon. On vise les 42 points. »

Source : Le Républicain Lorrain
Crédit Photo : Ligue Grand Est Lorraine

Commentaires

PAROLES DE COACH

« A Schiltigheim, en coupe du Grand-Est, nous avons fait notre plus mauvais match de la saison dans le contenu (avec celui à Sarre-Union). Nous avons eu la possession du ballon mais nous n’avons pas su mettre en place notre jeu par manque de rigueur tactique et d’intensité.

Notre adversaire a fait un bon match et aurait même pu marquer plus de buts avec plus de réalisme. Je tiens d’ailleurs à les féliciter! La seule chose positive, c’est que nous avons su réagir (certes de façon trop désorganisée à mon goût!) à 0-2. Nos vingt dernières minutes ont été un peu meilleures et nous avons le mérite d’égaliser.Bravo à Guillaume et à nos tireurs qui nous permettent de nous qualifier et de poursuivre notre série d’invincibilité qui court depuis le 22 septembre.

Plus qu’un gros match à Saint-Louis avant une période de repos bien méritée! »

Sébastien MEYER, coach SFC