2 224 502 visites 17 visiteurs

SFC vs Lunéville : Ce soir, c'est quitte ou double

18 avril 2018 - 10:18

Match capital pour le SFC ce soir à la Blies à 19 h 30 contre Lunéville. En cas de victoire, Sarreguemines assure presque son maintien. En cas de défaite, l’équipe se rapprocherait de nouveau de la zone de relégation

V comme victoire

C’est un match que le SFC, le Sarreguemines Football-club peut gagner. Il reste sur 6 victoires lors de ses 7 derniers matchs, dont trois consécutives contre Strasbourg, Prix-lès-Mézières et à Trémery. L’attaque a retrouvé le chemin des filets et la défense encaisse moins de buts. En danger en décembre, en manque de réussite et de points, l’équipe a retrouvé confiance. Le déclic s’est opéré à l’issue d’un stage de cohésion dans les Vosges. Les joueurs ont pris leurs responsabilités et répondent enfin aux attentes des dirigeants et du public pour rester en N3. La victoire appelle la victoire.

Lunéville n’est pas au mieux alors que l’équipe était en tête à la trêve. Ils accumulent les défaites (10), ils marquent peu et encaissent beaucoup de buts. 

N comme nul

C’est un match où l’enjeu est tel que le match peut se solder par un nul. C’est un duel de milieu de tableau où les deux équipes se valent : seulement trois points les séparent au classement. Le nul est possible aussi en raison de la répétition des matchs. Sarreguemines doit jouer trois fois en une semaine. Enfin, il ne faut pas oublier que le SFC avait perdu à l’aller à Lunéville par 1-0.

D comme défaite

C’est un match que le SFC peut perdre. Il peut d’abord retomber dans ses vieux travers, à savoir un excès de confiance voire de suffisance, un manque d’engagement et de réussite.

Ensuite, Lunéville jettera toutes ses forces dans la bataille, car l’équipe a besoin de points et a enregistré 4 défaites sur les 9 derniers matchs.

Enfin, les deux équipes luttent pour le maintien dans un championnat serré où tout le monde peut battre son adversaire du jour. Avec 36 points, Sarreguemines n’est qu’à 5 points du premier (Haguenau et Mulhouse) et qu’à 3 points du premier relégable (FC Metz et Lunéville avec 33 points). C’est donc un match décisif. Comme le souligne Raoul Feuerstein, directeur de la communication, « en cas de victoire, le SFC peut sourire et regarder vers le haut du classement ; en cas de défaite, c’est dans le rétroviseur qu’il faudra regarder dans l’optique d’un maintien loin d’être assuré ». Sarreguemines-Lunéville, c’est quitte ou double.

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

"Nous avons encore vécu un week-end frustrant... A Strasbourg, chez un leader renforcé par de nombreux professionnels, mes joueurs en manque de confiance ont appliqué le plan de jeu avec beaucoup de valeurs. Ils ont posé beaucoup de problèmes à notre adversaire, meilleure attaque du groupe.

Même si je pense qu'on aurait pu mieux utiliser le ballon, notamment en 1ère période, on a eu le mérite de mener au score... Si la possession était strasbourgeoise, les occasions étaient plutôt faïencières, surtout en seconde période...

Mais comme souvent, cette saison, nous n'avons pas su profiter de notre avantage au score... La faute à une erreur d'arbitrage flagrante qui a permis à notre adversaire d'obtenir un coup-franc inexistant et à ma défense qui n'a pas suivi ce même coup-franc chanceux... C'est rageant, car nos prestations ne sont pas récompensées....

Ensuite, j'espère juste que les décisions arbitrales vont commencer à s'équilibrer, car je compte à quatre, le nombre de matches où ces mêmes décisions nous coûtent des points. Je ne suis pas en colère, j'essaye de rester lucide et objectif. Si nous sommes avant-derniers, c'est que nous avons été mauvais lors de certains matches (match à Sarre-Union, par exemple), mais aussi parce que certaines décisions importantes nous ont pénalisés (Raon, Agglo troyenne, etc.)"

Sébastien MEYER, coach SFC