2 234 207 visites 27 visiteurs

National 3 : Amnéville revient de loin

6 mai 2018 - 10:13

Sept mois après sa montée tardive en National 3, Amnéville respire. Les partenaires de Jérémy Lauratet, 8es au classement, peuvent prendre une option sur le maintien dimanche face à Sarreguemines.

Montera, montera pas ? Il y a presque un an, Amnéville était dans l’inconnu. Le club dirigé par François Ventrici vivait un été agité après un titre de DH (aujourd’hui Régional 1) obtenu au mois de mai.

Il a fallu attendre le mois d’octobre pour que l’accession du club en National 3 soit validée par la FFF, en appel. Forcément, effectuer sa rentrée deux mois après les autres élèves de la classe a été difficile pour les partenaires de Jérémy Lauratet. « On a joué notre premier match, puis le second a été annulé et on nous a dit d’attendre. On est tombé dans un faux rythme avant de monter en N3 », se souvient le milieu de terrain d’Amnéville.

A la trève hivernale, le bilan est contrasté : cinq victoires, deux nuls, quatre défaites et des résultats en dents de scie. Les raisons ? La formation menée par Cédric Léonard a dû se familiariser rapidement au niveau de jeu et digérer un calendrier chargé. « On a dû enchaîner les matches pour rattraper notre retard. On avait besoin d’un temps d’adaptation, le jeu va plus vite, ce ne sont pas les mêmes efforts. Les automatismes entre les anciens et les nouveaux joueurs devaient se créer », poursuit le joueur âgé de 25 ans.

« Il y a eu une prise de conscience »

Avec seulement quatre défaites en quinze rencontres en 2018, Amnéville est pourtant devenu l’une des équipes les plus solides du groupe. « Il y a eu une prise de conscience, on a réalisé qu’on pouvait prendre moins de buts. Le coach a constamment insisté sur la rigueur défensive. On a trouvé un certain équilibre », affirme le joueur passé par le centre de formation du FC Metz et de l’AS Nancy-Lorraine.

Invaincus pendant huit rencontres avant de tomber mardi à Epernay, les Mosellans ne sont toujours pas sauvés. Un succès dimanche face à Sarreguemines permettrait aux Amnévillois de « faire un grand pas vers le maintien », selon l’ancien Messin, également passé par Kaerjeng (Luxembourg). « Il ne faut pas se poser trop de questions pour autant. On doit essayer de tout gagner, de prendre le maximum de points possibles. On fera les comptes à la fin. »

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

"Le match de Coupe de France contre Metz reste forcément une déception. Nous avions préparé ce match pour nous qualifier et malheureusement nous avons été éliminés aux tirs au but...

Je suis surtout déçu pour les joueurs et les gros efforts qu’ils ont réalisés et pour les bénévoles qui avaient une nouvelle fois organisé une belle fête... Malheureusement, toutes les planètes n’étaient pas alignées...

La perte de notre buteur sur blessure, un but encaissé sur penalty, un poil de malchance en zone de finition, une erreur d’arbitrage (avouée en fin de match pour un penalty oublié en 2ème mi-temps sur Seydou Simpara) et un manque d’adresse sur les tirs au but nous ont empêché de faire l’exploit.

Je n’ai pourtant rien à reprocher à mes garçons qui ont été héroïques... Mais on ne peut pas faire un tel exploit sans avoir toutes ces planètes alignées. Bravo à Metz, nous leur souhaitons la montée en ligue 1.

Maintenant place au championnat où nos dernières prestations montrent que nous n’avons rien à faire à notre place..."

Sébastien MEYER, coach SFC