2 265 475 visites 12 visiteurs

National 3 : le match de la survie pour le FC Metz et Epernay

18 mai 2018 - 14:57

Le FC Metz reçoit Épernay, ce samedi (18h) pour sa survie en N3. Face à lui, une vieille connaissance, Thibault Blachon, joueur grenat de 1999 à 2007.

La réserve du FC Metz joue sa survie, ce samedi, face à Épernay. Au classement, les Grenats pointent à la 11e  position, à deux longueurs des Sparnaciens, 10e. L’enjeu est donc considérable pour les joueurs de José Pinot : en cas de descente, le club à la croix de Lorraine ne pourrait plus inscrire de joueur professionnel en Régional 1 la saison prochaine.

Les Mosellans vont croiser un visage familier dans les rangs d’Épernay : Thibault Blachon, ancien attaquant du club entre 1999 et 2007. Le natif de Paris jouait à Tinqueux (Marne), quand s’est présenté un choix « entre Lens, Metz, Nancy et Monaco ». Son cœur et sa tête opteront pour les Grenats. « Toute ma famille est issue de Metz. En plus, c’était le seul club, avec Lens, à me proposer un cursus scolaire. Je voulais passer le bac », raconte le joueur arrivé au club à l’âge de 16 ans.

« Contre Ribéry, le plus gros bouillon de ma vie »

Le joueur réalise notamment un doublé Championnat-Coupe Gambardella, en 2001, dès sa deuxième saison. « Des souvenirs magnifiques », aux côtés de Ludovic Butelle, Laurent Agouazi et Franck Béria, buteur (victoire 2-0 face à Caen). Au contact des joueurs pros à l’entraînement, Thibault Blachon, alors membre de l’équipe réserve, garde encore en mémoire sa rencontre avec un certain Franck Ribéry. « Contre lui, j’ai pris le plus gros bouillon de ma vie. Il était d’une telle qualité, c’était impressionnant ».

En fin de contrat et touché par une pubalgie, l’ancien Messin effectue un bref passage du côté de Troyes, avant de réaliser un essai au Rapid Bucarest. L’attaquant français atterrit ensuite à Reims. Et recule d’un cran. « J’ai eu la possibilité de monter mon centre de foot à 5 là-bas, avec mon père, tout en jouant avec la réserve, au milieu de terrain », concède le joueur d’Épernay. « J’étais lucide concernant mes qualités, ma priorité était ma vie professionnelle. »

À Épernay depuis 2010, où il évolue « au poste de stoppeur cette saison », Thibault Blachon revient sur les bords de la Moselle avec la ferme intention de s’imposer. Sans nostalgie. « À part quelques adjoints, je suis trop éloigné de cette génération pour ressentir quelque chose. Je suis là avant tout pour défendre mes couleurs et aider mon équipe à se maintenir ». Sous les yeux de sa famille.

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

« A Schiltigheim, en coupe du Grand-Est, nous avons fait notre plus mauvais match de la saison dans le contenu (avec celui à Sarre-Union). Nous avons eu la possession du ballon mais nous n’avons pas su mettre en place notre jeu par manque de rigueur tactique et d’intensité.

Notre adversaire a fait un bon match et aurait même pu marquer plus de buts avec plus de réalisme. Je tiens d’ailleurs à les féliciter! La seule chose positive, c’est que nous avons su réagir (certes de façon trop désorganisée à mon goût!) à 0-2. Nos vingt dernières minutes ont été un peu meilleures et nous avons le mérite d’égaliser.Bravo à Guillaume et à nos tireurs qui nous permettent de nous qualifier et de poursuivre notre série d’invincibilité qui court depuis le 22 septembre.

Plus qu’un gros match à Saint-Louis avant une période de repos bien méritée! »

Sébastien MEYER, coach SFC