2 224 507 visites 20 visiteurs

SFC : Un pôle performance qui porte bien son nom

17 juin 2018 - 15:02

En quatre saisons, l’équipe C du Sarreguemines FC a connu trois entraîneurs. Vincent Mayer, 40 ans, Davy Firmery, 37 ans, et Fabien Panetta, 58 ans, tous anciens du club. Les deux premiers ont évolué avec l’équipe première en DH. Tous les trois ont connu un parcours de joueur ou d’entraîneur dans des clubs de la région avant de revenir dans leur club de cœur. Ce parcours de l’équipe C s’inscrit dans un projet sportif d’ensemble élaboré voici 5 ans par les dirigeants du SFC et le staff technique dirigé par Sébastien Meyer.

« Une équipe C, c’est donner du temps de jeu aux plus anciens, à ceux qui reviennent de blessure et de faire jouer tout le monde quand on a un effectif de 40 joueurs. Cela donne de la cohésion, et permet de maintenir la forme et de garder une qualité de jeu », commente le président Marie. « Quand on joue en équipe C en 1re  division, on n’est pas dans du bas de gamme. »

Au sein du Pôle performance sont réunis les seniors de N3, de R1, de R3 et les U19. Cette saison, sous la férule de Sébastien Meyer, qui a décidé de prolonger l’aventure, la SFC va disputer sa 6e  saison consécutive en National 3, une autre réelle performance. Sans oublier le magnifique résultat de l’équipe B entraînée par Momo Bekhada puisqu’elle s’est classée 3e  en Régional 1. Quant à l’équipe des U19, elle disputera le championnat de Division d’honneur. Ce joli tir groupé permet en tout cas à Sarreguemines d’avoir ses trois équipes seniors en N3, R1 et R3. Le seul club lorrain à atteindre un niveau aussi élevé avec Épinal (N2).

Source : Le Républicain Lorrain

Crédit photo : Comm'SFC

Commentaires

PAROLES DE COACH

"Nous avons encore vécu un week-end frustrant... A Strasbourg, chez un leader renforcé par de nombreux professionnels, mes joueurs en manque de confiance ont appliqué le plan de jeu avec beaucoup de valeurs. Ils ont posé beaucoup de problèmes à notre adversaire, meilleure attaque du groupe.

Même si je pense qu'on aurait pu mieux utiliser le ballon, notamment en 1ère période, on a eu le mérite de mener au score... Si la possession était strasbourgeoise, les occasions étaient plutôt faïencières, surtout en seconde période...

Mais comme souvent, cette saison, nous n'avons pas su profiter de notre avantage au score... La faute à une erreur d'arbitrage flagrante qui a permis à notre adversaire d'obtenir un coup-franc inexistant et à ma défense qui n'a pas suivi ce même coup-franc chanceux... C'est rageant, car nos prestations ne sont pas récompensées....

Ensuite, j'espère juste que les décisions arbitrales vont commencer à s'équilibrer, car je compte à quatre, le nombre de matches où ces mêmes décisions nous coûtent des points. Je ne suis pas en colère, j'essaye de rester lucide et objectif. Si nous sommes avant-derniers, c'est que nous avons été mauvais lors de certains matches (match à Sarre-Union, par exemple), mais aussi parce que certaines décisions importantes nous ont pénalisés (Raon, Agglo troyenne, etc.)"

Sébastien MEYER, coach SFC