2 232 802 visites 9 visiteurs

SFC : Un pôle performance qui porte bien son nom

17 juin 2018 - 15:02

En quatre saisons, l’équipe C du Sarreguemines FC a connu trois entraîneurs. Vincent Mayer, 40 ans, Davy Firmery, 37 ans, et Fabien Panetta, 58 ans, tous anciens du club. Les deux premiers ont évolué avec l’équipe première en DH. Tous les trois ont connu un parcours de joueur ou d’entraîneur dans des clubs de la région avant de revenir dans leur club de cœur. Ce parcours de l’équipe C s’inscrit dans un projet sportif d’ensemble élaboré voici 5 ans par les dirigeants du SFC et le staff technique dirigé par Sébastien Meyer.

« Une équipe C, c’est donner du temps de jeu aux plus anciens, à ceux qui reviennent de blessure et de faire jouer tout le monde quand on a un effectif de 40 joueurs. Cela donne de la cohésion, et permet de maintenir la forme et de garder une qualité de jeu », commente le président Marie. « Quand on joue en équipe C en 1re  division, on n’est pas dans du bas de gamme. »

Au sein du Pôle performance sont réunis les seniors de N3, de R1, de R3 et les U19. Cette saison, sous la férule de Sébastien Meyer, qui a décidé de prolonger l’aventure, la SFC va disputer sa 6e  saison consécutive en National 3, une autre réelle performance. Sans oublier le magnifique résultat de l’équipe B entraînée par Momo Bekhada puisqu’elle s’est classée 3e  en Régional 1. Quant à l’équipe des U19, elle disputera le championnat de Division d’honneur. Ce joli tir groupé permet en tout cas à Sarreguemines d’avoir ses trois équipes seniors en N3, R1 et R3. Le seul club lorrain à atteindre un niveau aussi élevé avec Épinal (N2).

Source : Le Républicain Lorrain

Crédit photo : Comm'SFC

Commentaires

PAROLES DE COACH

"La victoire de Troyes est prise comme une récompense. Après trois matches nuls consécutifs et quelques partitions de plus en plus convaincantes, il nous manquait une victoire pour prendre de la confiance.

C’est chose faite après ce match globalement maîtrisé. J’ai préféré la deuxième mi-temps à la première, mais nous avons été cohérents malgré un adversaire invaincu depuis le début de la saison. Cette victoire fait du bien au moral avant de nous attaquer à un Everest...

A ce titre, je lance un appel à toutes les personnes qui croient en l’exploit. Sur les quatre dernières années, nous avons réussi quelques exploits sans avoir été véritablement « supporté » au sens vocal du terme.

Face à des clubs professionnels qui étaient soutenu par une cinquantaine de supporters, cela n’était pas trop pénalisant. Mais ce week-end, près de 300 supporters messins sont attendus pour supporter leur équipe.

Ainsi, J’espère vraiment que les supporters sarregueminois sauront se faire entendre, car il serait dommage pour mes joueurs d’avoir l’impression de jouer à l’extérieur...."

Sébastien MEYER, coach SFC