2 224 501 visites 16 visiteurs

National 3 : Christophe MARIE analyse le début de saison des siens

1 septembre 2018 - 13:16

Le Sarreguemines Football-club doit impérativement rassurer après un aussi mauvais début de championnat en N3. L’occasion lui est donnée ce soir à 18 h contre Agglomération troyenne, un promu.

Le Sarreguemines Football-club nous avait habitués à meilleur démarrage de la saison de championnat. Pour la première fois depuis que le club évolue en N3, il se retrouve à la dernière place du classement au bout des trois premiers matchs. Du jamais vu qui a le don d’énerver sérieusement Sébastien Meyer, pas satisfait du tout de la prestation de ses joueurs.

Autant dire qu’il attend un sursaut salvateur de ses joueurs ce samedi, à 18 h, pour le second match à domicile. L’équipe n’a pas le droit de se rater au risque de connaître des lendemains douloureux. Christophe Marie, le président, analyse la situation.

Un point en trois matchs

Contre Epernay ? « On fait deux erreurs coupables en défense, on revient au score à 2-2, mais on ne fait pas la différence contre une équipe à 10. On se heurte ensuite au classique schéma défense-attaque et s’expose à des contres meurtriers. »

Chez le voisin à Sarre-Union, les Alsaciens infligent une défaite cinglante (4-1). « Nos garçons ont réalisé un non-match. C’est un zéro pointé au niveau de l’état d’esprit et un niveau PPD. On fait de grosses erreurs défensives. »

A Amnéville mercredi soir, nouvelle défaite (2-1). « On a eu une meilleure consistance dans le jeu. On rate un penalty, c’est le tournant du match puis ont prend un penalty injustifié. »

Bilan : un point sur 9 possibles. « Comme l’a dit le coach, les effets de la grosse préparation sont espérés mi-septembre, mais d’ici là, il va falloir montrer plus de  percussion dans le jeu et de percussion en attaque. Hassan est trop seul devant. » 

« Ce sera un combat »

Le président Marie attend beaucoup du retour de Caner Metin et de la qualification de Jordan Steiner ce soir. « Dans le jeu, c’était déjà mieux à Amnéville. Cela ne sert à rien de paniquer, car l’équipe ne doute pas. L’an dernier, on était relégable à Noël, là on n’est que le 31 août, il n’y a pas le feu au lac. »

Ce soir, c’est le champion de DH de Champagne-Ardenne, l’Agglomération troyenne, qui dépose sa carte de visite à la Blies. « Ce sera un combat. Ce ne sont pas des enfants de chœur », assure Christophe Marie. Une raison suffisante pour que le public vienne nombreux encourager les Faïenciers

Source : Le républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

"Nous avons encore vécu un week-end frustrant... A Strasbourg, chez un leader renforcé par de nombreux professionnels, mes joueurs en manque de confiance ont appliqué le plan de jeu avec beaucoup de valeurs. Ils ont posé beaucoup de problèmes à notre adversaire, meilleure attaque du groupe.

Même si je pense qu'on aurait pu mieux utiliser le ballon, notamment en 1ère période, on a eu le mérite de mener au score... Si la possession était strasbourgeoise, les occasions étaient plutôt faïencières, surtout en seconde période...

Mais comme souvent, cette saison, nous n'avons pas su profiter de notre avantage au score... La faute à une erreur d'arbitrage flagrante qui a permis à notre adversaire d'obtenir un coup-franc inexistant et à ma défense qui n'a pas suivi ce même coup-franc chanceux... C'est rageant, car nos prestations ne sont pas récompensées....

Ensuite, j'espère juste que les décisions arbitrales vont commencer à s'équilibrer, car je compte à quatre, le nombre de matches où ces mêmes décisions nous coûtent des points. Je ne suis pas en colère, j'essaye de rester lucide et objectif. Si nous sommes avant-derniers, c'est que nous avons été mauvais lors de certains matches (match à Sarre-Union, par exemple), mais aussi parce que certaines décisions importantes nous ont pénalisés (Raon, Agglo troyenne, etc.)"

Sébastien MEYER, coach SFC