2 168 408 visites 22 visiteurs

National 3 : l'ASNL revient de loin

9 octobre 2018 - 18:10

Ils tenaient leur victoire et puis… patatras ! À la 93e minute, Dembele propulsait au fond du but le dernier ballon d’attaque des Nancéiens. La victoire, logique, qui tendait les bras aux Amnévillois s’envolait (1-1). « Après tant d’efforts et de maîtrise collective, c’est vraiment deux points de perdus », dira l’entraîneur Frédéric Léonard à la fin de la partie.

D’emblée concentrés sur leur sujet, les Mosellans ne se laissaient pas impressionner, ni par leurs adversaires (si professionnels), ni par l’enceinte Marcel-Picot, et faisaient même largement déjouer des Nancéiens qui éprouvaient les pires difficultés à enchaîner trois passes successives.

Après deux essais de Pignatone (15e et 17e ), puis une frappe puissante de Boncœur reprise des deux poings par Ternynck (28e ), Amnéville ouvrait le score : Poinsignon fouettait superbement de volée un renvoi, sur corner, dans l’axe de la défense nancéienne. Le ballon passait entre les joueurs puis à ras du poteau droit du gardien nancéien (30e ).

Pignatone proche du 2-0

Nancy, au retour du vestiaire, se créait une réelle opportunité avec Mabella, qui éliminait Keldenich, mais Simothe sauvait brillamment sur la ligne de but (55e ). Pignatone, lui, de l’autre côté du terrain, était proche de doubler la mise après un festival solitaire, mais Ternynck repoussait, lui aussi, avec talent (69e).

Keldenich réussissait ensuite son seul arrêt véritable du match, après un plat du pied de Dembele (73e)… avant le dénouement cruel du temps additionnel, où le centre puissant de Fischer était relâché par le gardien mosellan, au profit de Dembele… 1-1 (93e ) !

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

« Les matches vus le week-end dernier me confortent sur mon ressenti: nos résultats moyens actuels sont la conséquence d’un projet de jeu pas assez respecté. C’est parce que le contenu n’est pas bon que nos résultats sont en-dessous du potentiel de l’équipe. Nous allons donc retravailler à fond sur l’Equipe avec un grand E pour faire en sorte que nous soyons plus compliqués à jouer! Pour cela il faudra aussi que certains joueurs haussent leur niveau de jeu.

Sébastien MEYER, coach SFC