2 170 256 visites 14 visiteurs

National 3 : pas de vainqueur entre l'US Sarre Union et le FC Mulhouse

10 octobre 2018 - 08:54

La formule est connue. « Un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne. » Pourtant, ce samedi soir, il n’y a pas eu de vainqueur entre Sarre-Union et Mulhouse et pour les locaux, c’est davantage un point de gagné que deux points de perdus. Les hommes de Stéphane Léoni étaient bien rentrés dans leur rencontre. Face à une équipe mal classée, les Bleus profitaient de la lenteur de Delbos pour jouer dans le dos de la défense adverse. De manière étrange, la charnière mulhousienne avait beau présenter deux grands gabarits (Diouf, Sané), Sarre-Union se procurait des occasions assez facilement dans les airs. Après un bon débordement et un centre millimétré de Groune sur le côté droit, Guendez faillit ouvrir le score d’une tête lobée (8e ). Sur un coup franc direct, la tribune bien remplie du stade omnisports se levait, croyant à l’ouverture du score de Groune mais c’était sans compter sur la détente de Ndoye (23e ).

Après vingt minutes de jeu, le coach mulhousien Eric Descombes prenait ses responsabilités. Delbos cédait sa place à Baka et le match changeait complètement. Mulhouse parvenait à mettre le pied sur le ballon et se procurait les meilleures actions. Le score restait cependant nul et vierge.

Sarre-Union reste invaincu après sept journées. Mieux : l’équipe de Stéphane Léoni garde sa deuxième place à trois points de Thaon. Le bilan est plutôt positif mais le technicien reste prudent. « Dans les semaines à venir, quatre titulaires seront indisponibles. Ne pas se qualifier la semaine passée en Coupe de France a été un mal pour un bien car je n’ai pas l’effectif pour jouer sur deux tableaux », réagit-il. La prochaine étape chez le leader fera office de véritable test. En cas de victoire, l’automne sera placé sous le signe de l’espoir.

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

« Les matches vus le week-end dernier me confortent sur mon ressenti: nos résultats moyens actuels sont la conséquence d’un projet de jeu pas assez respecté. C’est parce que le contenu n’est pas bon que nos résultats sont en-dessous du potentiel de l’équipe. Nous allons donc retravailler à fond sur l’Equipe avec un grand E pour faire en sorte que nous soyons plus compliqués à jouer! Pour cela il faudra aussi que certains joueurs haussent leur niveau de jeu.

Sébastien MEYER, coach SFC