2 296 046 visites 12 visiteurs

Arbitrage : Valentin et Yannick, pas le même maillot mais la même passion

17 octobre 2018 - 09:54

Arbitre de football. Un rôle difficile qui n’impressionne pas Yannick Malini et Valentin Kihn. Licenciés au Sarreguemines Football-club, ils sont déjà jeunes arbitres de Ligue.

Selon le championnat dans lequel il évolue, chaque club de football a l’obligation d’avoir un certain nombre d’arbitres. Au sein du Sarreguemines Football-club, ils sont une dizaine à être licenciés. Sous l’impulsion de Vincent Vullo, référent au sein du club, deux jeunes se sont engagés dans la voie de l’arbitrage en passant les examens dès l’âge de 14 ans. Yannick Malini, 17 ans, de Folkling, a déjà le statut de jeune arbitre de Ligue depuis une saison et Valentin Kihn, 16 ans, de Sarreinsming, devrait le devenir après s’être classé 2e  Lorrain lors du concours.

Tous deux ont la passion du football. Lycéen au Jean-Moulin à Forbach, Yannick a évolué comme gardien de but en U13 à Morsbach et Petite-Rosselle.

Gardien du jeu

Un jour, son ancien entraîneur parti pour Sarreguemines lui demande d’arbitrer un match amical « alors que j’étais là en tant que spectateur. Comme j’étais arbitre UNSS au collège à Cocheren, j’ai accepté. En arbitrant bénévolement des matchs de jeunes du SFC, Mammahdou Barry et Marlyse Ziegler m’ont vu à l’œuvre et proposé d’être candidat jeune arbitre. »

Sous l’égide de la SCA de Forbach, Yannick suit alors plusieurs formations, un stage accéléré, réussi l’examen et revêt la tenue officielle en U15 Promotion et Promotion d’honneur. La saison suivante, il dirige des matchs en U17 DHR et DH puis devient jeune arbitre de Ligue en U19 R1 et R2 et U15 Grand est ou comme assistant en U17 Nationaux.

En section sports études

Valentin arbitre depuis ses 14 ans et intervient lors de matchs U17 Ligue ou en U19 à la touche. « C’est Marlyse Ziegler qui m’a incité à me lancer dans l’aventure lorsque je jouais en U15. » Pris par le virus, l’adolescent décide d’intégrer la section sports études arbitre de football à Metz. « Je suis en 1e  S et on est neuf à suivre une formation spécifique, tant sur le plan théorique que pratique. On apprend énormément, cela demande attention et rigueur. On nous filme ce qui permet de rectifier nos erreurs. » Le week-end, Valentin met en pratique son apprentissage. Un sujet qu’il connaît bien, puisqu’il pratique le football depuis l’âge de 5 ans.

Yannick Malini et Valentin Kihn font la fierté des responsables du SFC, car ils sont promis à un bel avenir dans l’arbitrage. Le premier constate qu’il est plus utile en tant qu’arbitre que joueur. « Je dirige des rencontres d’un niveau supérieur à celui que j’aurais pu atteindre en tant que joueur. J’ai gagné en maturité, cela me permet de m’affirmer, de me responsabiliser et d’avoir confiance en moi. »

Valentin corrobore le propos de son camarade. « On fait respecter les lois du jeu sans être autoritaire, on est au centre du dispositif avec une lourde responsabilité. Cela ne signifie pas qu’on ne se trompe pas. Cela permet de se remettre en question. »

Espérant rapidement devenir jeune arbitre de Ligue, Valentin a le privilège de diriger du haut niveau. « Je veux aller plus loin encore en U19 Ligue et Nationaux. » Dans l’arbitrage, Yannick et Valentin incarnent la performance sportive au service de soi et des autres. Des qualités indispensables pour aller encore plus haut.

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

" La défaite à Saint Louis est honteuse! Je suis très en colère!!! Mes joueurs ont gâché notre belle série parce qu’ils ont été incapables de remettre sur le terrain les valeurs qu’ils avaient affichées jusque là.

Sur un terrain catastrophique, j’ai rarement vu un match si pauvre sur le plan technique et tactique en N3 en sept ans de coaching. Tous les acteurs de ce match ont réalisé une pâle prestation et surtout mes joueurs! Leurs premiers adversaires, c’est eux-mêmes! Ils n’ont pas le droit de souffler le chaud et le froid comme ils l’ont fait! "

Sébastien MEYER, coach SFC