2 296 043 visites 16 visiteurs

Le SFC crée son club entreprises et affiche ses ambitions

20 octobre 2018 - 09:37

Sous l’impulsion de Philippe Wilhelm, son nouveau vice-président, le SFC lance un club entreprises. Objectif : récolter des fonds pour étoffer le budget du club qui est l’un des plus faibles de National 3.

Le Sarreguemines football club a porté son club entreprises sur les fonts baptismaux. Ce lancement a été très symbolique puisqu’il s’est déroulé dans la salle du conseil municipal en présence de Céleste Lett, grand passionné de football et du SFC en particulier. Une réputation à laquelle il a tenu à apporter un bémol en indiquant qu’à Sarreguemines, « il n’y a pas que le football mais toute une série de clubs qui bénéficient du soutien de la ville et qui obtiennent des performances sportives internationales. Si nous n’avions que le football, on pourrait faire plus mais avec une telle richesse, nous devons afficher une politique sportive globale et pas exclusive ».

Un projet social et économique

Ceci étant précisé, c’est Philippe Wilhelm, vice-président et initiateur de ce club affaires qui a présenté les contours de la démarche. « Le but est de réunir des sponsors, des mécènes pour donner au club les ressources financières permettant à Sarreguemines de se maintenir en N3 et d’ambitionner une accession en N2 dans les trois ans ». 

Dans ce cadre, il a développé les trois axes sur lesquels ce club affaires va s’articuler : le volet sportif, social et économique. 

Pour séduire des partenaires financiers (entreprises, artisans, commerçants, particuliers), le SFC a la chance de s’appuyer sur plusieurs points forts. D’abord, une équipe séniors en N3, une équipe B en R1 et une équipe C en R3. Le seul club lorrain avec Epinal à avoir trois équipes seniors en Ligue. Ensuite, la politique de formation au niveau des jeunes avec toutes les équipes en championnat Ligue et plusieurs éducateurs brevetés. « C’est le signe d’une bonne santé sportive au sein du club, d’une politique de formation et de recrutement de qualité », a souligné Philippe Wilhelm. Il a ajouté que le SFC joue aussi un rôle social « en étant le substitut de nombreuses familles en accueillant et formant près de 300 jeunes. Un club de football est considéré comme le 3e  endroit d’éducation des enfants en France. »

Enfin, le volet économique est aux yeux de l’intervenant le nerf de la guerre. « Entreprise et football se rejoignent au niveau des valeurs qu’ils dégagent : rigueur, performance, qualité, engagement, cohésion, respect. Sans moyens financiers, un club de football ne peut pas nourrir d’ambitions légitimes et rester au sommet de la hiérarchie. C’est donc tout l’esprit de ce club affaires qui doit permettre de ramener des fonds pour que le SFC progresse.

Contact : Philippe Wilhelm, 06 16 44 00 41 ou pwilhelm@gmail.com

Pour découvrir le reportage photos de la soirée : https://sfc.footeo.com/galeries-photo/soiree-lancement-club-entreprises.html?_ga=2.86612570.35577053.1539950021-1849187529.1505812497 

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

" La défaite à Saint Louis est honteuse! Je suis très en colère!!! Mes joueurs ont gâché notre belle série parce qu’ils ont été incapables de remettre sur le terrain les valeurs qu’ils avaient affichées jusque là.

Sur un terrain catastrophique, j’ai rarement vu un match si pauvre sur le plan technique et tactique en N3 en sept ans de coaching. Tous les acteurs de ce match ont réalisé une pâle prestation et surtout mes joueurs! Leurs premiers adversaires, c’est eux-mêmes! Ils n’ont pas le droit de souffler le chaud et le froid comme ils l’ont fait! "

Sébastien MEYER, coach SFC