2 296 050 visites 13 visiteurs

National 3 : Raon-l’Etape veut remettre le contact à Mulhouse

21 octobre 2018 - 12:00

À l’instar du stade de l’Ill, à Mulhouse, dont l’éclairage n’est plus homologué (ce qui fait que le club alsacien doit, en cette période post-hivernale disputer ses rencontres en diurne), la lumière s’était éteinte pour l’US Raon-l’Étape, lors de la dernière sortie en championnat (0-1 face à Agglo Troyenne). Un coup de la panne qui a freiné une formation vosgienne alors en passe de se hisser sur le podium.  

« C’est un peu gênant d’avoir perdu à domicile », regrette Michaël Grand, le technicien raonnais. « On avait envie de rester invaincu sur notre terrain. Cette défaite, on l’accepte mais le contenu du match a été en demi-teinte. » Il faudra donc faire plus pour les partenaires d’Omar Hassidou, invités à défier le FC Mulhouse, que d’aucuns placent régulièrement en tête des suffrages. « C’est une équipe qui a loupé ses débuts mais qui est en train de trouver son rythme de croisière », pose le coach. « Elle reste sur un 0-0 face à Sarre-Union et avait gagné à Agglo Troyenne avant. Ça monte en puissance. On ne les joue peut-être pas au bon moment (rires). C’est une équipe complète, ambitieuse. La vérité de la première partie de saison n’est pas forcément la vérité de la seconde. »  

Privée durant deux semaines minimum de son attaquant Kévin Duminy, victime d’une déchirure aux ischio-jambiers, l’US Raon-l’Étape tendra à reprendre sa marche en avant afin, d’abord de ne pas laisser planer le doute. « J’attends un match plein des joueurs, un match d’hommes. On doit retrouver une équipe de guerriers », prévient Michaël Grand, dont l’exigence n’a pas encore totalement dépeint sur son groupe. « C’est correct vu les prestations, mais on ne peut pas espérer autre chose actuellement. On doit s’améliorer dans le comportement et la régularité, mais on travaille pour », répond-il quand on cherche à savoir si le relégué de National 2 est dans les temps de passage.    

Source : Vosges Matin 

Commentaires

PAROLES DE COACH

" La défaite à Saint Louis est honteuse! Je suis très en colère!!! Mes joueurs ont gâché notre belle série parce qu’ils ont été incapables de remettre sur le terrain les valeurs qu’ils avaient affichées jusque là.

Sur un terrain catastrophique, j’ai rarement vu un match si pauvre sur le plan technique et tactique en N3 en sept ans de coaching. Tous les acteurs de ce match ont réalisé une pâle prestation et surtout mes joueurs! Leurs premiers adversaires, c’est eux-mêmes! Ils n’ont pas le droit de souffler le chaud et le froid comme ils l’ont fait! "

Sébastien MEYER, coach SFC