2 296 046 visites 13 visiteurs

National 3 : Raon l'Etape un ton en dessous

24 octobre 2018 - 12:12

L’US Raon-l’Etape a enchaîné une deuxième défaite consécutive en championnat, hier à Mulhouse. Un nouveau coup d’arrêt pour des Vosgiens qui n’ont jamais fait douter leur hôte.

« Joueurs sans passion, entraîneur sans réaction pour un club sans ambition. » Voilà le message délivré par les supporters mulhousiens, sur une grande banderole (une autre demandait aussi la démission de l’entraîneur) en guise de réception de cette 8e  journée. Finalement, les partenaires de Malik M’Tir ont répondu de belle manière en livrant la prestation la plus aboutie depuis les trois coups du championnat. Ce sont trois jeunes du club qui ont fait la différence et évité que la crise ne s’amplifie.

Sans attendre, le FC Mulhouse occupe le camp adverse en exerçant un pressing assez haut. Harcelés, les Vosgiens, qui évoluent beaucoup trop bas, subissent les assauts répétés des Mulhousiens. Pour preuve, Hassidou, qui a déjà brillé par le passé au stade de l’Ill, doit redescendre dans son camp, pour organiser le jeu stéréotypé de son équipe. Da Silva, sur une ouverture de M’Tir, le métronome de son équipe, ne peut capter le ballon alors qu’il est idéalement positionné (18’).

Une réaction tardive

Les attaques fusent de partout. Raon-l’Étape craque sur un centre de Kecha, repris par Da Silva du gauche et dévié juste ce qu’il faut par Essomba (24’). Le festival des occasions se poursuit. Bouhabila ne peut convertir un service de Da Silva (26’). Taqtak, à son tour, n’ajuste pas son coup de tête sur une offrande d’Essomba (28’). La riposte des Vosgiens, avec trois corners d’Hassidou, le seul à surnager, ne menace pas Ndoye (30’, 32’).

À la pause, rien n’est pourtant joué, avec cet avantage d’un seul but. Merbah s’échappe à droite, son centre-tir ne donne pas grand-chose (50’). Parti à la limite du hors-jeu, Bouhabila, à gauche, enroule un amour de ballon dans la lucarne opposée du gardien alsacien de Raon-l’Etape, Schmittheissler (53’), et réussit le break.

Cette fois, Raon-l’Étape monte d’un cran. Erlinger voit son tir repoussé par la barre (55’). Les Mulhousiens, en contre, n’en profitent pas avec Diawara qui tarde à servir Essomba (57’). Sur un long ballon plein axe de Bah, Touré prend de vitesse Sane et Baka pour aller crucifier Ndoye (66’), relançant totalement la partie.

Mais le suspense ne dure pas. Titebah, d’une frappe splendide de vingt mètres, nettoie, lui aussi, la lucarne (76’). Le baroud d’honneur des Vosgiens reste beaucoup trop timide. Le coup franc d’Hassidou ne trompe pas Ndoye bien placé (78’). Touré a beau se décarcasser, Ndoye repousse en corner (84’). Essomba, dans un raid solitaire, manque le quatrième but d’un cheveu (90’+2).

Source : Vosges Matin

Commentaires

PAROLES DE COACH

" La défaite à Saint Louis est honteuse! Je suis très en colère!!! Mes joueurs ont gâché notre belle série parce qu’ils ont été incapables de remettre sur le terrain les valeurs qu’ils avaient affichées jusque là.

Sur un terrain catastrophique, j’ai rarement vu un match si pauvre sur le plan technique et tactique en N3 en sept ans de coaching. Tous les acteurs de ce match ont réalisé une pâle prestation et surtout mes joueurs! Leurs premiers adversaires, c’est eux-mêmes! Ils n’ont pas le droit de souffler le chaud et le froid comme ils l’ont fait! "

Sébastien MEYER, coach SFC