2 296 045 visites 17 visiteurs

Interview : Smail MORABIT se confie

26 octobre 2018 - 11:03

L’attaquant mosellan Smail Morabit est venu renforcer Sarreguemines (N3) après une carrière pro en Allemagne. Il revient sur son aventure et sur le challenge qui l’attend avec les Faïenciers.

Républicain Lorrain : Pourquoi avoir rejoint Sarreguemines ?
Smail MORABIT : « J’ai 30 ans, ça fait quasiment un an que je n’ai pas joué de match officiel. C’est dur de retrouver quelque chose au haut niveau. J’avais déjà fait ma préparation estivale avec Sarreguemines, je connais le coach, je connais les joueurs. La question, c’est “pourquoi je n’ai pas signé plus tôt ?”. J’avais toujours l’espoir de trouver quelque chose mais c’est un bon challenge. Ils sont un peu dans le dur au championnat mais c’est intéressant. »

RL : Le foot pro, c’est fini ?
SM : « Je le vois comme ça. Je ne me prends pas la tête. Le monde pro, je fais un peu une croix dessus. Je ne suis pas devenu millionnaire grâce au foot, il va falloir que je cherche une reconversion. L’idéal, ce serait de rester dans le monde du foot parce que j’ai ça dans mes veines. »

RL : Que retenez-vous de votre carrière en Allemagne ?
SM : « Que des bons souvenirs. Se lever le matin et être heureux d’aller au boulot, c’est magnifique. J’ai réalisé mon rêve, en jouant pratiquement au plus haut niveau. J’ai fait des erreurs mais je n’ai aucun regret. Être arrivé là, peu de gens l’ont réussi. D’autant que j’ai été refoulé par tous les centres de formation de France. »

RL : Vos meilleur et pire souvenirs de votre carrière pro ?
SM : « Le meilleur, c’est la montée de D3 à D2 avec Heidenheim. En plus, ça s’est joué à Elversberg, devant toute ma famille. Le pire, c’est la descente avec Francfort de D3 à Regionalliga. On a été relégué sportivement mais en plus, le club était en faillite. »

« À 60 % physiquement »

RL : Quels sont vos objectifs avec Sarreguemines ?
SM : 
« D’abord, le maintien. Ce serait bien de finir à une meilleure place que l’an passé (9e ). Après, personnellement, je veux trouver mon meilleur niveau. Et pourquoi ne pas aller loin en Coupe de France ? »

RL : Justement, êtes-vous qualifié administrativement pour le 6e tour, samedi face à Asfeld ?
SM : 
« Toujours pas. C’est marrant : la personne qui a ma lettre de sortie est en vacances… Je préfère ne pas y croire pour être surpris positivement. On verra bien. »

RL : Et physiquement, où en êtes-vous aujourd’hui ?
SM : 
« Disons à 60 %. Tu peux faire tous les entraînements, rien ne remplace un match. J’espère récupérer en jouant en compétition. En plus, il y a des matches intéressants avec la Coupe de France et derrière, un bon test contre le leader, Strasbourg. »

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

" La défaite à Saint Louis est honteuse! Je suis très en colère!!! Mes joueurs ont gâché notre belle série parce qu’ils ont été incapables de remettre sur le terrain les valeurs qu’ils avaient affichées jusque là.

Sur un terrain catastrophique, j’ai rarement vu un match si pauvre sur le plan technique et tactique en N3 en sept ans de coaching. Tous les acteurs de ce match ont réalisé une pâle prestation et surtout mes joueurs! Leurs premiers adversaires, c’est eux-mêmes! Ils n’ont pas le droit de souffler le chaud et le froid comme ils l’ont fait! "

Sébastien MEYER, coach SFC