2 296 046 visites 17 visiteurs

Coupe de France : Khalid BENICHOU, le grand sage du SFC

27 octobre 2018 - 09:26

Khalid BENICHOU est un cadre dans le vestiaire sarregueminois. Le défenseur de 30 ans espère revivre une belle aventure en Coupe de France, à l’heure d’affronter Asfeld, ce samedi.

Assistant d’éducation dans un lycée de Forbach, Khalid BENICHOU continue d’endosser le rôle de grand frère une fois passées les portes du vestiaire du Sarreguemines FC. Du haut de ses 30 ans, et accessoirement de son mètre 88, le défenseur central est l’un des cadres de Sébastien MEYER.

« Il fait partie de ceux sur qui je m’appuie au quotidien », raconte l’entraîneur du SFC. « C’est le sage du vestiaire. Il est très posé, très calme, ce n’est pas un gueulard. C’est vraiment un gars bien. Son rôle est hyper important, même s’il a peu joué ces derniers temps ».

Blessé au genou droit puis suspendu, l’ancien défenseur de Kaiserslautern a connu un début de saison délicat, en témoignent ce penalty concédé à Strasbourg-Vauban, le 6 octobre (3-3), et sa sortie à la mi-temps. « Il avait un carton jaune, c’était un changement tactique, pas une sanction », rassure Sébastien MEYER, « pas inquiet pour la suite » de la saison de son élément. « Je n’ai pas de doute sur le fait qu’il va revenir à son meilleur niveau. »

« Aller le plus loin possible »

L’intéressé, lui, dit se sentir « mieux » aujourd’hui. « Je retrouve mes sensations, je travaille bien à l’entraînement », assure-t-il, réfutant l’étiquette de leader, tout en assumant son rôle important en interne : « En tant que cadre, j’aide le coach à faire passer ses messages et je fais en sorte que tout le monde se sente à l’aise et respecte le bon fonctionnement du groupe. » Quitte à tirer les oreilles d’un coéquipier en retard à l’entraînement. Comme au lycée, finalement… « J’ai l’habitude de parler aux jeunes, c’est la routine », sourit BENICHOU

Face à Asfeld, ce samedi, le Sarregueminois aspire sans doute à une place de titulaire, tant la Coupe de France est une compétition à part dans le cœur des Faïenciers. Arrivé en janvier 2016 au stade de la Blies, Khalid BENICHOU a vu de près la première grande épopée du SFC et a participé pleinement à la seconde, l’année suivante. Les deux fois, Sarreguemines a réalisé des exploits mémorables et atteint les 16es de finale. « On a vécu de beaux parcours et des bons moments. Mais vu ce qu’il s’est passé l’année dernière (élimination au 6e  tour contre Biesheim) , on ne s’enflamme pas. On veut juste aller le plus loin possible. »

Les « survivants » de ces belles aventures ne sont plus si nombreux que ça dans les rangs de Sarreguemines. Mais Sébastien MEYER peut compter sur Khalid BENICHOU, son « grand sage », pour indiquer la marche à suivre à ses partenaires.

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

" La défaite à Saint Louis est honteuse! Je suis très en colère!!! Mes joueurs ont gâché notre belle série parce qu’ils ont été incapables de remettre sur le terrain les valeurs qu’ils avaient affichées jusque là.

Sur un terrain catastrophique, j’ai rarement vu un match si pauvre sur le plan technique et tactique en N3 en sept ans de coaching. Tous les acteurs de ce match ont réalisé une pâle prestation et surtout mes joueurs! Leurs premiers adversaires, c’est eux-mêmes! Ils n’ont pas le droit de souffler le chaud et le froid comme ils l’ont fait! "

Sébastien MEYER, coach SFC