2 296 046 visites 17 visiteurs

Interview : L'état d'esprit et les objectifs du président Christophe MARIE

27 octobre 2018 - 09:31

Le Sarreguemines Football Club reçoit Asfeld ce samedi à 18 h pour le 6e tour de la Coupe de France. Avec deux nouvelles recrues. Le président Christophe Marie attend une performance de ses joueurs.

Le Républicain Lorrain : Dans quel état d’esprit abordez-vous cette rencontre ?
Christophe MARIE : 
Christophe Marie, président du Sarreguemines Football Club  : « Je suis serein mais méfiant. Il ne faut pas oublier que l’an dernier nous avions été éliminés à ce même stade de la compétition, lors de notre premier match à domicile en plus. C’est pour ça que nous devons absolument éviter de retomber dans le piège cette année. »

RL : Vous avez déjà eu de belles histoires avec la Coupe de France. Quel est l’objectif ?
CM : 
« Comme toujours, d’aller le plus loin possible. On a connu pas mal d’émotions avec la Coupe de France, mais il ne faut pas oublier que le championnat est le plus important. On va devoir oublier les difficultés que nous rencontrons pendant 1 h 30, voire plus. Jusqu’à présent, je n’ai pas senti l’équipe totalement libérée. Mais l’implication est là. »

RL : Vos deux nouvelles recrues seront bien utiles… CM : 
« Les arrivées de Ludovic Guerriero et Smail Morabit sont une très grosse plus-value. Nous prenons trop de buts, donc Ludovic permettra une meilleure assise défensive. Quant à Smail, il sera essentiel pour libérer des espaces devant. Ils ont déclaré être à 60 % de leurs capacités mais ils sont susceptibles de jouer dès ce soir. Ils sont des renforts de choix. »

RL : Un mot sur votre adversaire du jour ?
CM :
 « On sait que c’est une équipe de potes. Ils sont une division en dessous de nous mais ça ne veut rien dire. Il faudra redoubler de vigilance. Et on espère bien sûr pouvoir compter sur le soutien du public. »

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

" La défaite à Saint Louis est honteuse! Je suis très en colère!!! Mes joueurs ont gâché notre belle série parce qu’ils ont été incapables de remettre sur le terrain les valeurs qu’ils avaient affichées jusque là.

Sur un terrain catastrophique, j’ai rarement vu un match si pauvre sur le plan technique et tactique en N3 en sept ans de coaching. Tous les acteurs de ce match ont réalisé une pâle prestation et surtout mes joueurs! Leurs premiers adversaires, c’est eux-mêmes! Ils n’ont pas le droit de souffler le chaud et le froid comme ils l’ont fait! "

Sébastien MEYER, coach SFC