2 296 050 visites 13 visiteurs

Amnéville au rattrapage

3 novembre 2018 - 11:32

Eliminés de toutes les coupes, les Amnévillois ont contrarié leur entraîneur, qui attend une réaction face à Troyes.

Alors que Sarreguemines a le redoutable privilège de défier le leader strasbourgeois dimanche pour quitter le fond du classement, Amnéville devra fournir quelques réponses à son entraîneur. Car Cédric Léonard n’a pas aimé l’élimination en Coupe du Grand Est, à Hombourg-Haut (2-1), et il l’a fait savoir. « On n’avait peut-être que cinq joueurs du noyau principal sur le terrain », dit-il, « mais je n’ai vu ni concentration ni motivation. C’était un manque de respect envers le club. Alors j’ai piqué mes joueurs et j’attends une réaction. »

Théo Di Rosa, blessé en coupe (talon), parle de « match du rachat » ce samedi à Troyes. « On n’a pas mis les ingrédients, on n’avait pas le droit de faire ce qu’on a fait », confirme la recrue. « Le problème, c’est qu’on n’a pas la même détermination qu’en championnat où l’on se sent plus en danger. » Son entraîneur confirme : « J’ai des joueurs parfois suffisants. Mais j’espère qu’ils ne penseront plus qu’un match sera facile. »

À la bonne heure, le prochain est coton. « Troyes est invaincu et c’est un jeu léché, c’est très fort techniquement », prévient le coach. « Et s’ils ont connu des problèmes à la finition, j’espère qu’ils ne vont pas se réveiller contre nous… »

« Sur une pente glissante »

Amnéville, aujourd’hui, se place entre deux eaux. « Avec un mauvais résultat, on ne serait pas très bien et, avec une victoire, on pourrait jouer le podium », synthétise Théo Di Rosa.

« Mais ce n’est pas la joie en ce moment, on est sur une pente glissante », reprend Cédric Léonard. « Comme un malheur ne vient jamais seul, on a beaucoup de joueurs indisponibles (Boncœur, Di Rosa, Brunet) et Keldenich est incertain. Paradoxalement, on a l’impression d’être dans le dur alors qu’on n’a jamais été aussi consistant dans le jeu. C’est frustrant, on joue bien en championnat mais on ne prend pas de points. Alors on va peut-être arrêter de jouer… » Façon de dire que la manière importera peu. Amnéville doit d’abord relever le double défi du comportement et du résultat.

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

" La défaite à Saint Louis est honteuse! Je suis très en colère!!! Mes joueurs ont gâché notre belle série parce qu’ils ont été incapables de remettre sur le terrain les valeurs qu’ils avaient affichées jusque là.

Sur un terrain catastrophique, j’ai rarement vu un match si pauvre sur le plan technique et tactique en N3 en sept ans de coaching. Tous les acteurs de ce match ont réalisé une pâle prestation et surtout mes joueurs! Leurs premiers adversaires, c’est eux-mêmes! Ils n’ont pas le droit de souffler le chaud et le froid comme ils l’ont fait! "

Sébastien MEYER, coach SFC