2 296 046 visites 14 visiteurs

Régional 1 : Tremery ne baisse pas les bras

3 novembre 2018 - 11:31

Avant-dernier de R1, Trémery reçoit la lanterne rouge, Jarville, ce dimanche. L’entraîneur Eric Skora revient sur ce début de saison compliqué.

Le Républicain Lorrain : Trémery vit un début de saison compliqué. Pourquoi, selon vous ?
Eric SKORA : 
« Je m’attendais à ce que ce soit compliqué. Il y a eu énormément de changements au sein du club durant l’intersaison. De nombreux titulaires sont partis, il y a eu la descente à gérer. Et puis le niveau R1, c’est presque une N3 bis. C’est encore plus difficile que ce que je pensais et le classement reflète nos performances. Mais on n’est qu’à trois, quatre points du milieu de tableau. »

RL : Vous avez perdu 4-0 lors du dernier match de championnat à Sarrebourg. Que s’est-il passé ?
ES : 
« C’était catastrophique. On est tombé contre une belle équipe de Sarrebourg. On a essayé de produire du jeu au début, mais on a péché dans la finition. On n’a d’ailleurs inscrit que cinq buts depuis le début de la saison, et on en encaisse beaucoup. On ne peut pas prétendre à beaucoup mieux comme ça. »

RL : La victoire en Coupe du Grand Est contre Saulnes-Longlaville (2-1) a dû faire du bien au moral…
ES : 
« C’est vrai que ce n’est jamais bon d’être dans l’échec. Un footballeur a besoin de se rassurer. La confiance amène la confiance, les victoires amènent la victoire. Il faudra enchaîner un ou deux succès. C’était laborieux mais on a joué avec beaucoup de jeunes, ça peut les forger. On est content d’avoir gagné mais ça ne change rien au classement. Le pain quotidien, c’est le championnat. Pour soigner quelques têtes, il faudrait décoller. »

« Le club était conscient que ce serait compliqué »

RL : D’autant que vous recevez la lanterne rouge, Jarville, ce dimanche…
ES : 
« C’est une équipe qui est dans la même situation que nous. Je pense qu’ils ne sont pas à leur place non plus. Ce sera un match compliqué, il nous faut au minimum un point. Je pense que ça va être un match ouvert. »

RL : Sur un plan personnel, vous sentez-vous en danger dans cette situation ?
ES : 
« En danger, non. Je pense que le club était conscient que ce serait compliqué. Les joueurs jouent ensemble depuis longtemps, ils n’avaient connu que des montées, jamais l’échec. Quand vous montez, vous ne partez pas favori. Quand vous descendez, vous en avez l’étiquette… Stéphane Léoni est parti à Sarre-Union, il a amené trois joueurs qui sont partis pour jouer plus haut, on ne peut pas leur en vouloir. Nous, on reconstruit tout doucement, ce n’est pas évident. On a peu de moyens, comparé à d’autres. Il faudra du temps pour que la mayonnaise prenne. Et puis, en N3, les équipes jouent au ballon, en R1, c’est plus physique, avec un jeu plus direct. On sait que le FC Metz est hors catégorie, alors l’objectif pour la quasi-totalité des équipes, c’est le maintien. Mais on n’est pas fataliste. On essaye de trouver le bon équilibre, on ne baisse pas les bras. »

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

" La défaite à Saint Louis est honteuse! Je suis très en colère!!! Mes joueurs ont gâché notre belle série parce qu’ils ont été incapables de remettre sur le terrain les valeurs qu’ils avaient affichées jusque là.

Sur un terrain catastrophique, j’ai rarement vu un match si pauvre sur le plan technique et tactique en N3 en sept ans de coaching. Tous les acteurs de ce match ont réalisé une pâle prestation et surtout mes joueurs! Leurs premiers adversaires, c’est eux-mêmes! Ils n’ont pas le droit de souffler le chaud et le froid comme ils l’ont fait! "

Sébastien MEYER, coach SFC