2 296 039 visites 12 visiteurs

National 3 : Thaon arrache le nul face à Saint Louis

6 novembre 2018 - 09:59

Encore mené 0-2 à dix minutes du terme, Thaon a trouvé le chemin des filets à temps pour arracher le match nul (2-2) face à un solide ensemble ludovicien. Un moindre mal pour les hommes de Romain Chouleur, provisoires leaders.

Il faudra donc attendre encore trois semaines minimum et la réception d’Amnéville pour voir les Thaonnais renouer avec la victoire à la maison en championnat. Hier, c’est le partage des points qui est venu sanctionner la prestation de Diego Alvès et ses partenaires. Mais ce nul, 2-2, avait des allures de victoire pour la troupe de Romain Chouleur qui, à dix minutes de la fin du temps réglementaire, comptait deux unités de retard sur les Haut-Rhinois. « On va dire que c’est un bon point car on a eu les ressources pour revenir au score, tentait de se persuader le technicien, mais quand on voit notre production et nos occasions, c’est frustrant de ne récolter qu’un point. »

Les Thaonnais avaient pourtant eu l’opportunité de lancer leur match sur de bonnes bases. Victime d’une faute de Jeancy Gaspard dans la surface, Madan Samba avait voulu se faire justice lui-même à la 13e minute. Plutôt bien tiré, le penalty de l’avant-centre de l’EST était stoppé par Thomas Navaux, auteur d’une belle détente sur sa droite. Près d’un quart d’heure plus tard, les Ludoviciens allaient convertir le leur, suite à une faute de Valentin Focki. Ibrahima Diallo tirait sur la gauche d’Alexandre Nagor, le portier partait sur la droite. Imparable (0-1, 30’) !

Par deux fois, Thaon aura l’occasion de recoller dans les dernières minutes de la première période mais les volées d’Anthony Colin (41’), de peu, et de Sébastien Lecoanet (44’), complètement dévissée, ne trouvaient pas le cadre. Ce même Lecoanet était bien près de réussir sa talonnade suite à un centre à ras de terre du remuant Valentin Focki (45’+1). A se demander si Thaon n’allait pas regretter ces actes manqués…

Peu sollicité jusque-là, hormis sa main ferme sur le penalty de Madan Samba, Thomas Navaux était impeccable sur cette frappe en pivot de Lecoanet dans la surface (53’). Idem sur ce coup-franc, à l’entrée de la surface de réparation et bien ajusté, de Jonathan Gonçalvès (62’), avant que le n°10 de l’EST ne cède sa place à Mohamed Comara. Et ce qu’on craignait arriva. Mamadou Camara se prenait pour le slalomeur Jean-Baptiste Grange dans la surface adverse. Un coup dans le zig, un coup dans le zag. Les défenseurs locaux n’y voyaient que du feu et le latéral droit doublait la mise d’un tir sec (0-2, 70’).

Mais il y a décidément une âme dans cette équipe thaonnaise. Le promu ne lâchait pas l’affaire et trouvait une première récompense quand Sébastien Lecoanet reprenait victorieusement un centre de Valentin Focki (1-2, 81’). Dix minutes plus tard, le stade Sayer s’embrasait quand Mohamed Comara trouvait lui aussi la faille dans la surface adverse (2-2, 90’+1). 

Source : Vosges Matin

 

Commentaires

PAROLES DE COACH

" La défaite à Saint Louis est honteuse! Je suis très en colère!!! Mes joueurs ont gâché notre belle série parce qu’ils ont été incapables de remettre sur le terrain les valeurs qu’ils avaient affichées jusque là.

Sur un terrain catastrophique, j’ai rarement vu un match si pauvre sur le plan technique et tactique en N3 en sept ans de coaching. Tous les acteurs de ce match ont réalisé une pâle prestation et surtout mes joueurs! Leurs premiers adversaires, c’est eux-mêmes! Ils n’ont pas le droit de souffler le chaud et le froid comme ils l’ont fait! "

Sébastien MEYER, coach SFC