2 296 046 visites 12 visiteurs

National 3 : L'AS Vauban pour stopper l'invinciblité de l'US Sarre Union ?

24 novembre 2018 - 11:38

Seule équipe invaincue de son groupe de N3, Sarre-Union se mesure cet après-midi aux Pierrots Vauban. Une rencontre prise très au sérieux dans le camp sarre-unionnais.

Suite au revers de la réserve troyenne sur le terrain de Sarreguemines (2-0) il y a deux semaines, l’US Sarre-Union est désormais l’unique formation encore invaincue du groupe F de National 3.

L’USSU évoluera-t-elle pour autant avec une cible dans le dos ? « Peut-être qu’on est devenus, entre guillemets, un gros du championnat aux yeux des autres, s’interroge l’entraîneur Stéphane Léoni. Moi, ce que je sais, c’est qu’il n’y a pas de match facile dans cette division. Il n’y a pas de gros écart entre le premier et le dernier. Le championnat est serré et il peut y avoir une surprise à chaque journée. »

« Il nous manque encore de la maturité »

À trois matches de la fin de la phase aller, l’escadron d’Alsace Bossue s’éviterait bien volontiers une sortie de route, surtout sur ses terres où il reste sur deux matches nuls et vierges.

Et le visiteur du jour, en dépit de sa 10e place au classement, n’inspire guère la confiance. « Vauban est un promu qui joue très bien au ballon et qui met de l’impact, souligne le coach sarre-unionnais. J’appréhende ce match. Sur les deux dernières rencontres (défaite 1-2 contre Mulhouse, victoire 4-1 à Raon-l’Étape) , ils se sont largement mis au niveau du National 3. On ne les prend surtout pas à la légère. Il faudra être à notre meilleur niveau pour espérer l’emporter. »

Auparavant coupables de grandes largesses défensives, les Strasbourgeois ont resserré les boulons depuis deux matches. « On a essayé de modifier certaines choses depuis un mois, appuie Djamel Ferdjani, l’entraîneur des Pierrots. On est plus solides défensivement. Mais à la différence de Sarre-Union, il nous manque encore de la maturité. Mon effectif est très jeune et doit encore apprendre. On n’était pas loin de la victoire contre Mulhouse. Mais à Raon-l’Étape, on a été costauds et efficaces. Il faut maintenant confirmer. »

Malgré l’absence fort préjudiciable de son capitaine et guide Mohamed Cherief, suspendu, le promu a un « plan de jeu » qu’il va « essayer d’appliquer ».

Privé de ses défenseurs Ulysse Barthélémy (troisième et dernier match de suspension) et Mathieu Crouzat (pubalgie), et peut-être de son milieu de terrain Thomas Zerbini (cuisse), Sarre-Union tâchera lui d’être plus “tueur”.

« Il nous faut toujours cinq occasions pour marquer, maugrée Stéphane Léoni. Il faut qu’on se facilite les matches sinon on sera punis. On l’a déjà été avec des matches nuls. » Vauban lui infligera-t-il une première sanction suprême ?

Source DNA.fr

Commentaires

PAROLES DE COACH

" La défaite à Saint Louis est honteuse! Je suis très en colère!!! Mes joueurs ont gâché notre belle série parce qu’ils ont été incapables de remettre sur le terrain les valeurs qu’ils avaient affichées jusque là.

Sur un terrain catastrophique, j’ai rarement vu un match si pauvre sur le plan technique et tactique en N3 en sept ans de coaching. Tous les acteurs de ce match ont réalisé une pâle prestation et surtout mes joueurs! Leurs premiers adversaires, c’est eux-mêmes! Ils n’ont pas le droit de souffler le chaud et le froid comme ils l’ont fait! "

Sébastien MEYER, coach SFC