2 296 046 visites 14 visiteurs

National 3 : L'ES Thaon maintient la cadence

28 novembre 2018 - 09:30

Impressionnante de maîtrise en première période, l’ES Thaon a baissé pavillon en deuxième mi-temps de manière inexplicable, mais sans conséquence. Le promu est solidement assis sur fauteuil de leader.

Madan Samba a ouvert la voie à ses partenaires d'une magnifique retournée acrobatique juste après le quart d'heure de jeu. Trois minutes plus tard, Wilfried Rother était tout proche de doubler la mise. Il fallait patienter jusqu'à la 37e minute de jeu, pour voir à nouveau Madan Samba frappé. La réduction du score ne faisait pas trembler les Thaonnais. Madan Samba était inarrêtable. L'attaquant s'offrait un triplé. Thaon est toujours en haut de l'affiche. Impressionnante de maîtrise en première période, l’ES Thaon a baissé pavillon en deuxième mi-temps de manière inexplicable, mais sans conséquence. Le promu est solidement assis sur fauteuil de leader.

Privée d’Evrard, Lecoanet, Gazagnes (suspendus) et de Lakehal (blessé), l’ES Thaon a encore une fois prouvé que son effectif était au point quantitativement et surtout qualitativement. « Je ne me cacherai jamais derrière les éventuelles absences, on a un groupe assez large pour y palier », glisse Romain Chouleur. Peu après le quart d’heure de jeu, Samba ouvre le score d’un retourné acrobatique (16’). Les locaux sont parfaitement en place ne laissant pas la moindre possibilité aux joueurs d’Amnéville d’approcher le but de Nagor. Mieux encore, ils allaient doubler la mise. À la réception d’un corner, Samba décroise parfaitement sa tête et signe le doublé (37’). Jamais inquiétés dans ce premier acte, les Vosgiens rentrent aux vestiaires avec un avantage largement mérité. « On a réalisé une superbe première mi-temps, dans tous les domaines du jeu on a été très sérieux », analyse Romain Chouleur.

Nagor et Samba assurent

Au retour des vestiaires, les Mosellans reviennent avec de meilleures intentions et ne tardent pas à concrétiser leur domination. Nagor renvoie un centre dans les pieds de Poinsignon qui conclut tranquillement d’un plat du pied (57’). Vexé par cette réduction du score, Thaon tente de se révolter mais Comara voit le cadre se dérober (60’). Mais cette révolte n’était qu’un feu de paille, les Vosgiens n’y étaient plus et montraient des signes inquiétant de fébrilité. Mais Nagor, impérial, a véritablement dégoûté les attaquants visiteurs par ses multiples parades. C’est d’abord Pignatone, par deux fois, d’en subir les frais (71’, 73’) ; ensuite c’est au tour de Meddour de buter sur le portier (80’) ; enfin c’est Borger qui voit le dernier rempart le priver de l’égalisation (82’).« On a du mal à expliquer notre seconde période, c’est le jour et la nuit, mais heureusement Amnéville n’en a pas profité », concède le technicien thaonnais. En fin de match, Samba scelle le score, s’offrant ainsi un triplé en ajustant parfaitement Keldenich (90’).

Source : Vosges Matin

Commentaires

PAROLES DE COACH

" La défaite à Saint Louis est honteuse! Je suis très en colère!!! Mes joueurs ont gâché notre belle série parce qu’ils ont été incapables de remettre sur le terrain les valeurs qu’ils avaient affichées jusque là.

Sur un terrain catastrophique, j’ai rarement vu un match si pauvre sur le plan technique et tactique en N3 en sept ans de coaching. Tous les acteurs de ce match ont réalisé une pâle prestation et surtout mes joueurs! Leurs premiers adversaires, c’est eux-mêmes! Ils n’ont pas le droit de souffler le chaud et le froid comme ils l’ont fait! "

Sébastien MEYER, coach SFC