2 262 671 visites 17 visiteurs

Régional 1 : Sarrebourg s'est fait peur !

5 décembre 2018 - 11:18

Olivier Froemer avait le sourire. « C’est une victoire qui fait plaisir parce qu’elle est importante, insiste le coach sarrebourgeois. Le championnat est très serré. Avec plus d’efficacité, nous aurions pu mener encore plus largement. Boulay nous a mis en danger. »

Dès l’entame, Sarrebourg se mettait dans les meilleures dispositions. Witz, grâce à une détente remarquable plaçait un coup de tête victorieux (3e ). Ce même Witz, très offensif sur son côté gauche, concluait un mouvement collectif d’école, par une frappe du droit que Giraldo stoppait du bout des gants (10e ). Incapables de s’opposer aux velléités offensives de leurs adversaires, les Boulageois laissaient de nouveau filer Deom. Celui-ci butait dans un premier temps sur Giraldo, puis parvenait, bien qu’étant au sol, à pousser le ballon qui s’en allait heurter le poteau (17e ). Witz (20e ) et Modenese (32e ) auraient pu encore conclure, mais c’est finalement ce dernier qui finissait un remarquable travail préparatoire de Untereiner et Unal (33e ). L’avant centre local manquait d’un rien le 3-0, juste avant la pause (43e ). Mais, alerté par l’excellent Witz, moins d’une minute après le retour des vestiaires, il trompait bel et bien Giraldo en deux temps (46e ).

Trop facile, peut-être, avec trois buts d’avance, les Sarrebourgeois ? Toujours est-il que les Boulageois commençaient à mettre le nez à la fenêtre. Paties, servi sur un plateau par Martin, tergiversait (47e ), alors que Garofalo, bien placé, envoyait dans les nuages (51e ). C’est finalement, sur un corner de Martin, que Marzoug, de la tête, réduisait la marque (56e ). Dimitri Dawiskiba fait entrer en jeu des forces vives. Ainsi, les deux nouveaux s’illustrèrent. Puisque Zaouiche débordait et centrait idéalement pour Isch, lequel mettait au fond son premier ballon (73e ) ! À 3 à 2, la tension devenait palpable… Garofalo, seul dans l’axe, s’en alla défier Trimborn, qui gagna son duel et par là même la balle de match. « Nous n’y étions pas en première période. Notre premier but nous réveille. Dommage, en face il y avait un bon gardien », lançait Dimitri Dawiskiba, le coach boulageois.

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

« A Schiltigheim, en coupe du Grand-Est, nous avons fait notre plus mauvais match de la saison dans le contenu (avec celui à Sarre-Union). Nous avons eu la possession du ballon mais nous n’avons pas su mettre en place notre jeu par manque de rigueur tactique et d’intensité.

Notre adversaire a fait un bon match et aurait même pu marquer plus de buts avec plus de réalisme. Je tiens d’ailleurs à les féliciter! La seule chose positive, c’est que nous avons su réagir (certes de façon trop désorganisée à mon goût!) à 0-2. Nos vingt dernières minutes ont été un peu meilleures et nous avons le mérite d’égaliser.Bravo à Guillaume et à nos tireurs qui nous permettent de nous qualifier et de poursuivre notre série d’invincibilité qui court depuis le 22 septembre.

Plus qu’un gros match à Saint-Louis avant une période de repos bien méritée! »

Sébastien MEYER, coach SFC