2 232 367 visites 5 visiteurs

Paroles de coach #1

Paroles de coach du 23 Aout 2017

« Cette première journée de championnat réservait des gros morceaux à nos équipes N3 et R1, à savoir Mulhouse, reléguée de CFA et à l’ambition assumée de remonter en N2, et la réserve d’Épinal, qui a terminé sur le podium lors du précédent exercice de DH.

Malgré les blessures et les vacanciers, nos joueurs avaient bien travaillé et bien préparé ces deux rendez-vous en sachant qu’il faudrait faire deux gros matches si on voulait remporter des points.  

Ce fut le cas, au delà même des espérances du staff. Il faut féliciter les trente garçons qui ont réalisé ces deux performances. Mais il reste important de continuer à travailler pour corriger les nombreuses imperfections observées.  

Concernant spécifiquement le match de l’équipe fanion, je suis satisfait de l’implication défensive de mon équipe. Les garçons ont été disciplinés et ont montré des valeurs intéressantes.  

Par contre, sur le plan offensif, je reste un peu sur ma faim, car j’ai trouvé mon équipe trop empruntée. Je pense qu’on a trop craint notre adversaire et qu’on a attaqué tout le match avec le frein à main. Il faudra être plus ambitieux dans le jeu, à l’avenir! »

Sébastien MEYER, coach SFC

PAROLES DE COACH

"La victoire de Troyes est prise comme une récompense. Après trois matches nuls consécutifs et quelques partitions de plus en plus convaincantes, il nous manquait une victoire pour prendre de la confiance.

C’est chose faite après ce match globalement maîtrisé. J’ai préféré la deuxième mi-temps à la première, mais nous avons été cohérents malgré un adversaire invaincu depuis le début de la saison. Cette victoire fait du bien au moral avant de nous attaquer à un Everest...

A ce titre, je lance un appel à toutes les personnes qui croient en l’exploit. Sur les quatre dernières années, nous avons réussi quelques exploits sans avoir été véritablement « supporté » au sens vocal du terme.

Face à des clubs professionnels qui étaient soutenu par une cinquantaine de supporters, cela n’était pas trop pénalisant. Mais ce week-end, près de 300 supporters messins sont attendus pour supporter leur équipe.

Ainsi, J’espère vraiment que les supporters sarregueminois sauront se faire entendre, car il serait dommage pour mes joueurs d’avoir l’impression de jouer à l’extérieur...."

Sébastien MEYER, coach SFC