2 232 692 visites 10 visiteurs

Paroles de coach #1

Paroles de coach du 22 Aout 2018

"Nous avons perdu deux points contre Epernay et cela est frustrant. Malgré les nombreuses absences (blessures, suspensions et joueurs non-qualifiés), nous avions largement les occasions pour nous rendre le match facile et comme souvent dans le football, l'équipe qui laisse passer les opportunités est punie!

Au bout de 11 minutes de jeu, nous avions déjà les occasions pour mener de 2 ou 3 buts après avoir ouvert le score au bout de 40 secondes de jeu. Malheureusement, nous ne sommes pas mis à l'abri et nous avons fait des cadeaux à notre adversaire qui a même mené 1-2 sans s'être créé de véritables occasions.

C'était cruel mais bien réel. Nous avons le mérite de revenir avant la pause et l'expulsion de Gaultier chez notre adversaire nous a compliqué les plans. Comme je l'ai craint à la mi-temps, cette expulsion a considérablement fait reculer l'adversaire qui ne nous a pas laissé beaucoup d'espace sur un terrain difficile.

Par manque de fraîcheur, de justesse et de vitesse dans les transmissions, nous n'avons pas su trouver la faille malgré les nombreuses occasions. Pire, nous avons failli être contrés en fin de match...

Je suis déçu, car avant de nous déplacer chez deux concurrents pour le titre (Sarre-Union et Amnéville), j'avais vraiment envie de faire le plein. Nous allons donc devoir tout faire pour récupérer les points perdus"

Sébastien MEYER, coach SFC 

 

PAROLES DE COACH

"La victoire de Troyes est prise comme une récompense. Après trois matches nuls consécutifs et quelques partitions de plus en plus convaincantes, il nous manquait une victoire pour prendre de la confiance.

C’est chose faite après ce match globalement maîtrisé. J’ai préféré la deuxième mi-temps à la première, mais nous avons été cohérents malgré un adversaire invaincu depuis le début de la saison. Cette victoire fait du bien au moral avant de nous attaquer à un Everest...

A ce titre, je lance un appel à toutes les personnes qui croient en l’exploit. Sur les quatre dernières années, nous avons réussi quelques exploits sans avoir été véritablement « supporté » au sens vocal du terme.

Face à des clubs professionnels qui étaient soutenu par une cinquantaine de supporters, cela n’était pas trop pénalisant. Mais ce week-end, près de 300 supporters messins sont attendus pour supporter leur équipe.

Ainsi, J’espère vraiment que les supporters sarregueminois sauront se faire entendre, car il serait dommage pour mes joueurs d’avoir l’impression de jouer à l’extérieur...."

Sébastien MEYER, coach SFC