2 229 110 visites 40 visiteurs

Paroles de coach #10

Paroles de coach du 17 Octobre 2018

« La qualification à Forbach est la seule chose à retenir de ce week-end. Nous aurions préféré proposer plus de spectacle, j’aurais préféré voir mon équipe prendre plus de risques dans le jeu, mais la Coupe de France est une compétition qui prend de plus en plus d’importance et toutes les équipes jouent avec la peur de se faire éliminer.

Jouer c’est bien, gagner c’est mieux! Souvenons-nous de l’élimination face à Biesheim l’an dernier au 6ème tour où nous avions été éliminés par une équipe qui n’était pas venu faire le spectacle. Ils nous avaient laissé le ballon et s’étaient contentés de nous contrer pour nous éliminer. Donc j’avoue que je me satisfais de cette qualification, fut-elle peu spectaculaire.

Après j’ai apprécié voir mon équipe solide défensivement puisque c’est ce sur quoi j’ai travaillé toute la semaine avec mon équipe pour préparer la suite de la saison. Il faut donc savourer le fait d’atteindre ce 6ème tour pour la 5ème année consécutive!

Quand je vois 29 équipes de National 3 éliminées encore ce week-end (dont une bonne dizaine par des équipes hiérarchiquement inférieures), je me dis qu’il ne faut pas faire la fine bouche et apprécier la qualification. De nombreuses équipes de notre groupe aimeraient être à notre place. Maintenant place à 3 rencontres difficiles face à trois réserves professionnelles! »

Sébastien MEYER; coach SFC

PAROLES DE COACH

"La victoire de Troyes est prise comme une récompense. Après trois matches nuls consécutifs et quelques partitions de plus en plus convaincantes, il nous manquait une victoire pour prendre de la confiance.

C’est chose faite après ce match globalement maîtrisé. J’ai préféré la deuxième mi-temps à la première, mais nous avons été cohérents malgré un adversaire invaincu depuis le début de la saison. Cette victoire fait du bien au moral avant de nous attaquer à un Everest...

A ce titre, je lance un appel à toutes les personnes qui croient en l’exploit. Sur les quatre dernières années, nous avons réussi quelques exploits sans avoir été véritablement « supporté » au sens vocal du terme.

Face à des clubs professionnels qui étaient soutenu par une cinquantaine de supporters, cela n’était pas trop pénalisant. Mais ce week-end, près de 300 supporters messins sont attendus pour supporter leur équipe.

Ainsi, J’espère vraiment que les supporters sarregueminois sauront se faire entendre, car il serait dommage pour mes joueurs d’avoir l’impression de jouer à l’extérieur...."

Sébastien MEYER, coach SFC