2 177 589 visites 21 visiteurs

Paroles de coach #13

Paroles de coach du 16 novembre 2016

"Face à une équipe courageuse et opportuniste de Bischheim, nous avons une nouvelle fois dû attendre le temps additionnel pour nous qualifier. La faute à une grosse maladresse devant le but... Quand on ne marque pas, on est forcément à la merci des coups de pied arrêtés adverses. C'est ce qui s'est passé. Nous encaissons deux buts évitables sur ce type d'action. Ce match aura été un match de coup francs puisque notre buteur maison, Hassan M'BARKI, a accompli l'exploit d'inscrire 3 coups francs directs en un seul match. Mention particulière à notre gardien Florian TRIMBORN qui sort un penalty (encore un coup de pied arrêté!) à un moment important. Cette performance nous permet d'atteindre pour la troisième fois consécutive la 8ème tour de la Coupe de France et d'affronter une quatrième équipe de Ligue 2 en 3 ans . Bravo à tous!"

Sébastien MEYER, coach SFC    

PAROLES DE COACH

« La qualification à Forbach est la seule chose à retenir de ce week-end. Nous aurions préféré proposer plus de spectacle, j’aurais préféré voir mon équipe prendre plus de risques dans le jeu, mais la Coupe de France est une compétition qui prend de plus en plus d’importance et toutes les équipes jouent avec la peur de se faire éliminer.

Jouer c’est bien, gagner c’est mieux! Souvenons-nous de l’élimination face à Biesheim l’an dernier au 6ème tour où nous avions été éliminés par une équipe qui n’était pas venu faire le spectacle. Ils nous avaient laissé le ballon et s’étaient contentés de nous contrer pour nous éliminer. Donc j’avoue que je me satisfais de cette qualification, fut-elle peu spectaculaire.

Après j’ai apprécié voir mon équipe solide défensivement puisque c’est ce sur quoi j’ai travaillé toute la semaine avec mon équipe pour préparer la suite de la saison. Il faut donc savourer le fait d’atteindre ce 6ème tour pour la 5ème année consécutive!

Quand je vois 29 équipes de National 3 éliminées encore ce week-end (dont une bonne dizaine par des équipes hiérarchiquement inférieures), je me dis qu’il ne faut pas faire la fine bouche et apprécier la qualification. De nombreuses équipes de notre groupe aimeraient être à notre place. Maintenant place à 3 rencontres difficiles face à trois réserves professionnelles! »

Sébastien MEYER; coach SFC