2 224 505 visites 19 visiteurs

Paroles de coach #15

Paroles de coach du 09 Décembre 2015
"Les émotions vécues contre Dijon ont évidemment été très fortes. Mais j'avais un bon pressentiment car beaucoup de paramètres étaient réunis (calendrier de Dijon, notamment). Nous avions préparé ce match comme jamais et les joueurs étaient dans de bonnes conditions. Mais ce qui m'a le plus fait plaisir, c'est de voir le public de la Blies qui nous a enfin soutenus! Et leur rôle a été prépondérant en fin de match. Concernant le tirage, je voudrais appeler à la raison bon nombre d'observateurs. Le fait d'avoir battu Dijon n'augmente pas nos chances de passer le prochain tour. Au contraire, il faudra être encore plus forts!
Maintenant j'insiste pour mettre de côté cette belle compétition pour se remettre à 300% dans le championnat où nous allons jouer les 3 grands favoris du groupe en 7 jours. Il faudra donc vite redescendre sur terre sous peine de désillusions..."

 

Sébastien MEYER , coach SFC

PAROLES DE COACH

"Nous avons encore vécu un week-end frustrant... A Strasbourg, chez un leader renforcé par de nombreux professionnels, mes joueurs en manque de confiance ont appliqué le plan de jeu avec beaucoup de valeurs. Ils ont posé beaucoup de problèmes à notre adversaire, meilleure attaque du groupe.

Même si je pense qu'on aurait pu mieux utiliser le ballon, notamment en 1ère période, on a eu le mérite de mener au score... Si la possession était strasbourgeoise, les occasions étaient plutôt faïencières, surtout en seconde période...

Mais comme souvent, cette saison, nous n'avons pas su profiter de notre avantage au score... La faute à une erreur d'arbitrage flagrante qui a permis à notre adversaire d'obtenir un coup-franc inexistant et à ma défense qui n'a pas suivi ce même coup-franc chanceux... C'est rageant, car nos prestations ne sont pas récompensées....

Ensuite, j'espère juste que les décisions arbitrales vont commencer à s'équilibrer, car je compte à quatre, le nombre de matches où ces mêmes décisions nous coûtent des points. Je ne suis pas en colère, j'essaye de rester lucide et objectif. Si nous sommes avant-derniers, c'est que nous avons été mauvais lors de certains matches (match à Sarre-Union, par exemple), mais aussi parce que certaines décisions importantes nous ont pénalisés (Raon, Agglo troyenne, etc.)"

Sébastien MEYER, coach SFC