2 232 370 visites 8 visiteurs

Paroles de coach #17

Paroles de coach du 23 Décembre 2015
"J'étais très en colère après le match contre Metz. Plus que la défaite, c'est la manière qui m'a énervé. Nous n'avons pas joué une grande réserve messine, mais elle l'emporte 3-0 car nous n'avons pas fait le match qui fallait! Manque d'agressivité, d'envie, joueurs individuellement en dessous, organisation trop laxiste, nous avons une nouvelle fois laissé des points qui risquent de nous coûter cher en fin de saison. Après les 3 points laissés à Illzach, les 3 à Reims, les 2 à Nancy, voilà 3 points offerts à Metz. Avec ces points qui nous tendaient les bras en plus nous pourrions jouer les premiers rôles. Et je ne parle pas du penalty manqué à Strasbourg, des occasions manquées à 1-0 à Biesheim ou du premier quart d'heure qui aurait dû nous permettre de nous mettre à l'abri à Raon... Les points perdus se ramassent à la pelle et cela ne me plait pas du tout! Nous aurions passer les fêtes "au chaud"... J'espère que ce n'est pas l'effet coupe de France, car cela voudra dire que les leçons de la saison passée n'ont pas été retenues!!!"

Sébastien MEYER , coach SFC

PAROLES DE COACH

"La victoire de Troyes est prise comme une récompense. Après trois matches nuls consécutifs et quelques partitions de plus en plus convaincantes, il nous manquait une victoire pour prendre de la confiance.

C’est chose faite après ce match globalement maîtrisé. J’ai préféré la deuxième mi-temps à la première, mais nous avons été cohérents malgré un adversaire invaincu depuis le début de la saison. Cette victoire fait du bien au moral avant de nous attaquer à un Everest...

A ce titre, je lance un appel à toutes les personnes qui croient en l’exploit. Sur les quatre dernières années, nous avons réussi quelques exploits sans avoir été véritablement « supporté » au sens vocal du terme.

Face à des clubs professionnels qui étaient soutenu par une cinquantaine de supporters, cela n’était pas trop pénalisant. Mais ce week-end, près de 300 supporters messins sont attendus pour supporter leur équipe.

Ainsi, J’espère vraiment que les supporters sarregueminois sauront se faire entendre, car il serait dommage pour mes joueurs d’avoir l’impression de jouer à l’extérieur...."

Sébastien MEYER, coach SFC