2 181 025 visites 24 visiteurs

Paroles de coach #3

Paroles de coach du 30 Août 2018

« Autant la défaite à Sarre-Union était méritée, autant celle à Amnéville ne l’est pas du tout... Menés 1-0 sur un but heureux de l’adversaire sur un coup-franc contré, nous avons le mérite de revenir au score.

Ensuite, nous avons les occasions franches pour prendre l’avantage à trois reprises, dont un penalty, mais nous sommes tombés sur un gardien en état de grâce. Et comme souvent dans le football, quand on laisse passer ses opportunités, on est à l’abri de rien et surtout d’un penalty de l’adversaire...

C’est très cruel! Le contenu avait été cohérent par rapport au rapport de force et aux conditions de jeu... Le bilan après trois journées est trop insuffisant!

Après avoir perdu deux points bêtement contre Epernay, voilà que nous en perdons 3 qui nous tendaient les bras... C’est dur mais nous continuerons à travailler... »

Sébastien MEYER, coach SFC

PAROLES DE COACH

« La qualification à Forbach est la seule chose à retenir de ce week-end. Nous aurions préféré proposer plus de spectacle, j’aurais préféré voir mon équipe prendre plus de risques dans le jeu, mais la Coupe de France est une compétition qui prend de plus en plus d’importance et toutes les équipes jouent avec la peur de se faire éliminer.

Jouer c’est bien, gagner c’est mieux! Souvenons-nous de l’élimination face à Biesheim l’an dernier au 6ème tour où nous avions été éliminés par une équipe qui n’était pas venu faire le spectacle. Ils nous avaient laissé le ballon et s’étaient contentés de nous contrer pour nous éliminer. Donc j’avoue que je me satisfais de cette qualification, fut-elle peu spectaculaire.

Après j’ai apprécié voir mon équipe solide défensivement puisque c’est ce sur quoi j’ai travaillé toute la semaine avec mon équipe pour préparer la suite de la saison. Il faut donc savourer le fait d’atteindre ce 6ème tour pour la 5ème année consécutive!

Quand je vois 29 équipes de National 3 éliminées encore ce week-end (dont une bonne dizaine par des équipes hiérarchiquement inférieures), je me dis qu’il ne faut pas faire la fine bouche et apprécier la qualification. De nombreuses équipes de notre groupe aimeraient être à notre place. Maintenant place à 3 rencontres difficiles face à trois réserves professionnelles! »

Sébastien MEYER; coach SFC