2 185 788 visites 13 visiteurs

Paroles de coach #30

 Paroles de coach du 4 Mai 2016

"Tout d’abord, je tiens à féliciter et à remercier tous les acteurs (joueurs supporters des 2 camps) qui ont été fair-play lors du « choc » de ce groupe. Je suis très fier de mes 14 joueurs. Techniquement ce n’était pas un grand match mais , ils ont répondu présent (malgré plusieurs absents et une défection de dernière minute) au niveau de l’agressivité et de l’engagement. Même si je pense que chacune des équipes a eu sa mi-temps sans toutefois prendre l’ascendant au tableau d’affichage. Au niveau des occasions franches nous sommes devant, la victoire n’est pas imméritée . A nous de continuer le travail entrepris depuis septembre pour atteindre les objectifs fixés."

Davy FIRMERY, coach SFC3

PAROLES DE COACH

« La qualification à Forbach est la seule chose à retenir de ce week-end. Nous aurions préféré proposer plus de spectacle, j’aurais préféré voir mon équipe prendre plus de risques dans le jeu, mais la Coupe de France est une compétition qui prend de plus en plus d’importance et toutes les équipes jouent avec la peur de se faire éliminer.

Jouer c’est bien, gagner c’est mieux! Souvenons-nous de l’élimination face à Biesheim l’an dernier au 6ème tour où nous avions été éliminés par une équipe qui n’était pas venu faire le spectacle. Ils nous avaient laissé le ballon et s’étaient contentés de nous contrer pour nous éliminer. Donc j’avoue que je me satisfais de cette qualification, fut-elle peu spectaculaire.

Après j’ai apprécié voir mon équipe solide défensivement puisque c’est ce sur quoi j’ai travaillé toute la semaine avec mon équipe pour préparer la suite de la saison. Il faut donc savourer le fait d’atteindre ce 6ème tour pour la 5ème année consécutive!

Quand je vois 29 équipes de National 3 éliminées encore ce week-end (dont une bonne dizaine par des équipes hiérarchiquement inférieures), je me dis qu’il ne faut pas faire la fine bouche et apprécier la qualification. De nombreuses équipes de notre groupe aimeraient être à notre place. Maintenant place à 3 rencontres difficiles face à trois réserves professionnelles! »

Sébastien MEYER; coach SFC