2 232 693 visites 9 visiteurs

Paroles de coach #31

Paroles de coach du 11 Mai 2016

"Le week-end passé n'a malheureusement pas été à la hauteur de mes espérances... Avec les blessés et les suspendus constatés, on s'attendait à passer un week-end difficile mais j'avais foi en mes joueurs pour faire bloc et obtenir un maximum de résultats... Il n'en a pas été pour toutes les équipes.

Le coup de chapeau et à attribuer à l'équipe fanion, en CFA 2, qui a arraché une très belle victoire dans l'antre de Haguenau, prétendant à la montée en CFA en début de saison. Avec un effectif très nettement diminué, les joueurs ont été capables de renverser la vapeur en seconde mi-temps après avoir été menés au score! Mention spéciale au banc de touche qui a joué son rôle avec efficacité.

Par contre, je suis très déçu et inquiet pour l'équipe réserve qui, malgré une belle équipe sur le papier a été incapable de faire un match d'équipe qui joue sa survie en DH. Alors que tous les observateurs s'accordent à dire que sa place est dans la première moitié du tableau, les joueurs ne mettent pas les ingrédients pour gagner des matches qui auraient dû nous mettre à l'abri depuis bien longtemps. Même si elle n'a jamais été relégable cette saison, il faudra faire des exploits pour rester en DH vu le calendrier difficile qui nous attend!"

Sébastien MEYER, coach SFC

PAROLES DE COACH

"La victoire de Troyes est prise comme une récompense. Après trois matches nuls consécutifs et quelques partitions de plus en plus convaincantes, il nous manquait une victoire pour prendre de la confiance.

C’est chose faite après ce match globalement maîtrisé. J’ai préféré la deuxième mi-temps à la première, mais nous avons été cohérents malgré un adversaire invaincu depuis le début de la saison. Cette victoire fait du bien au moral avant de nous attaquer à un Everest...

A ce titre, je lance un appel à toutes les personnes qui croient en l’exploit. Sur les quatre dernières années, nous avons réussi quelques exploits sans avoir été véritablement « supporté » au sens vocal du terme.

Face à des clubs professionnels qui étaient soutenu par une cinquantaine de supporters, cela n’était pas trop pénalisant. Mais ce week-end, près de 300 supporters messins sont attendus pour supporter leur équipe.

Ainsi, J’espère vraiment que les supporters sarregueminois sauront se faire entendre, car il serait dommage pour mes joueurs d’avoir l’impression de jouer à l’extérieur...."

Sébastien MEYER, coach SFC