2 176 468 visites 25 visiteurs
Strg Pierrots Vauban
Championnat
1
2
29 avril 2017 18:00
Sfc
  • Ensoleillé
  • Sec
  • Médium
16 min
But marqué
35 min
But encaissé
49 min
Carton jaune
55 min
65 min
67 min
Carton jaune
78 min
81 min
But marqué
STADE ÉMILE STAHL 1
Pelouse naturelle
18:00 - 29 avril 2017
Arbitre Central
RABIA RABI
Arbitre(s) assistant(s) WALLIOR STEPHANE GRAUSS MICHEL
150 spectateurs

Le début de match est alerte. Les deux équipes manifestent une réelle envie de se projeter vers l’avant. Côté alsacien, Cherief allume la première mèche, sans succès (8e ). Loin d’être en reste, le SFC produit son habituel jeu à terre qui met souvent en difficulté ses adversaires. Et c’est sur l’une de ses actions construites que les Lorrains ouvrent le score. Babit réalise une frappe en pivot qui ne laisse aucune chance à Tchintcho (1-0, 15e ).

Les Strasbourgeois y mettent de la bonne volonté, mais le manque de précision est préjudiciable et ne permet pas aux Alsaciens de se montrer dangereux.

À force de persévérer, les Strasbourgeois sont toutefois récompensés. La frappe de Tine échoue sur le poteau, mais la sphère revient sur Boukalada, qui reprend de près (1-1, 35e ).

Au retour des vestiaires, les deux équipes se neutralisent. Sur coup franc, M’Barki enroule sa tentative mais Tchintcho se détend parfaitement pour détourner en corner (74e ).

À l’entrée du dernier quart d’heure, l’entraîneur alsacien Djamel Ferdjani tente le pari audacieux de faire rentrer deux attaquants, au détriment de deux milieux. Effet immédiat puisque Djafaar, Kateb et Zine combinent mais la frappe du dernier est trop molle (81e ). Le déséquilibre créé par ce pari est réel et sur un contre, M’Barki parvient à tromper Tchintcho (2-1, 82e ) pour offrir la victoire aux siens. Le scénario idéal pour les Faïenciers qui peuvent toujours croire en leur objectif de monter en CFA.

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

SFC

6 Derniers matchs

P G G G P P

Répartition des buts

73 buts marqués
55 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 STRASBOURG 54 26 17 3 6 0 46 21 0 25
2 SCHILTIGHEIM SC 53 26 16 5 5 0 45 17 0 28
3 HAGUENAU FCSR 49 26 14 7 5 0 49 31 0 18
4 SARREGUEMINES 44 26 13 5 8 0 38 36 0 2
5 METZ F C 39 26 10 9 7 0 39 30 0 9
6 PRIX LES MEZIERES 38 26 11 5 10 0 41 38 0 3
7 LUNEVILLE FC 38 26 10 8 8 0 36 36 0 0
8 SARRE UNION U S 34 26 10 4 12 0 42 47 0 -5
9 NANCY ASNL 33 26 9 6 11 0 37 43 0 -6
10 BIESHEIM A.S.C. 33 26 9 6 11 0 34 44 0 -10
11 PAGNY S/MOSELLE A.S 25 26 5 10 11 0 26 34 0 -8
12 FORBACH 24 26 7 3 16 0 26 49 0 -23
13 STRG PIERROTS VAUBAN 23 26 5 8 13 0 26 37 0 -11
14 ILLZACH MODENHEIM 16 26 3 7 16 0 34 56 0 -22
gardiens
défenseurs
Défenseur
Défenseur
Défenseur
milieux
attaquants
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Dirigeants
Dirigeant
Kiné

RENDEZ-VOUS

NC
NC

LIEU DU MATCH

Commentaires

PAROLES DE COACH

« La qualification à Forbach est la seule chose à retenir de ce week-end. Nous aurions préféré proposer plus de spectacle, j’aurais préféré voir mon équipe prendre plus de risques dans le jeu, mais la Coupe de France est une compétition qui prend de plus en plus d’importance et toutes les équipes jouent avec la peur de se faire éliminer.

Jouer c’est bien, gagner c’est mieux! Souvenons-nous de l’élimination face à Biesheim l’an dernier au 6ème tour où nous avions été éliminés par une équipe qui n’était pas venu faire le spectacle. Ils nous avaient laissé le ballon et s’étaient contentés de nous contrer pour nous éliminer. Donc j’avoue que je me satisfais de cette qualification, fut-elle peu spectaculaire.

Après j’ai apprécié voir mon équipe solide défensivement puisque c’est ce sur quoi j’ai travaillé toute la semaine avec mon équipe pour préparer la suite de la saison. Il faut donc savourer le fait d’atteindre ce 6ème tour pour la 5ème année consécutive!

Quand je vois 29 équipes de National 3 éliminées encore ce week-end (dont une bonne dizaine par des équipes hiérarchiquement inférieures), je me dis qu’il ne faut pas faire la fine bouche et apprécier la qualification. De nombreuses équipes de notre groupe aimeraient être à notre place. Maintenant place à 3 rencontres difficiles face à trois réserves professionnelles! »

Sébastien MEYER; coach SFC